Marieville veut honorer ses bénévoles doyens « doyens »

Marieville veut honorer ses bénévoles doyens « doyens »
La Ville de Marieville tient à remercier ses bénévoles doyens.

Pour souligner à sa façon la Semaine de l’action bénévole, qui se tient cette année du 18 au 24 avril sous le thème « Bénévoler, c’est chic! », la Ville de Marieville a choisi de mettre en lumière les bénévoles « doyens », soit ceux qui ont le plus d’ancienneté au sein des organismes d’ici.

Elle a prévu plusieurs récompenses, en guise de reconnaissance.

Prix et remerciements

La Ville a procédé au tirage du portrait des bénévoles par une photographe professionnelle de Marieville, et a préparé un album « afin que l’ensemble des citoyens puissent constater à quel point il est chic de bénévoler! »

L’album photo sera diffusé sur le site Web de la Ville au ville.marieville.qc.ca/benevoles ainsi que sur ses médias sociaux. Un grand panneau mettant en vedette les bénévoles doyens sera installé pour l’occasion au parc Édouard-Crevier, ainsi qu’à la bibliothèque commémorative Desautels.

77%
Ce serait le taux de bénévoles qui estiment que le bénévolat a eu un impact direct sur leurs bien-être psychologique.

La Ville a également offert un chèque-cadeau de 30 $ à dépenser chez les commerçants locaux à chacun des bénévoles doyens et des organismes afin de le faire tirer au sort parmi tous leurs membres.

« Du fond du cœur, MERCI à nos bénévoles, à nos doyens comme aux nouveaux venus, et FÉLICITATIONS à tous ceux qui décident de donner de leur temps pour rehausser notre milieu de vie, que ce soit dans les domaines communautaire, sportif, culturel, ou ceux de la santé et de l’éducation (…) La crise sanitaire que nous connaissons aujourd’hui en est le parfait exemple. Les Centres d’action bénévole ainsi que les organismes communautaires ont repensé avec brio le bénévolat afin de répondre à une demande grandissante tout en respectant scrupuleusement les différents protocoles. »

Quelques statistiques

La Ville ajoute que selon un sondage effectué par la Fédération des centres d’action bénévole du Québec (FCABQ) en novembre 2020 auprès de personnes ayant fait du travail communautaire durant la pandémie de la COVID-19, 77 % des répondants estiment que le seul fait de s’être impliqués a eu impact direct sur leur bien-être psychologique. « Il en ressort également que cela a développé chez eux un véritable sentiment d’épanouissement personnel et une meilleure estime de soi. De plus, de nombreuses études ont prouvé par le passé que faire du bénévolat pouvait renforcer le système immunitaire, diminuer la fréquence de maladies cardiaques et même abaisser la tension artérielle! », affirme la Ville. (CAT)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires