Marieville signale la présence d’une plante envahissante

Marieville signale la présence d’une plante envahissante

La renoué du Japon est considéré comme une des 100 pires espèces envahissantes.

Crédit photo : Photo d’archives

MARIEVILLE. La Ville de Marieville a signalé à différentes instances la présence de la renouée du Japon sur son territoire.

Cette plante, aussi nommée Fallopia Japonica, est considérée comme une espèce envahissante. La municipalité mentionne qu’elle se retrouve sur son territoire. De nombreux plants sont présents près du ruisseau St-Louis.

Dans sa résolution, Marieville indique que la renouée du Japon a été « introduite massivement comme espèce ornementale et utilisée pour éviter l’érosion du sol et comme fourrage pour le bétail. »

Cette plante, poursuit la résolution, a un impact sur la biodiversité, l’économie et la société. Elle détériore les rives des cours d’eau et les milieux humides. Son système racinaire détruit les infrastructures souterraines.

Selon la résolution de la Ville, la plante est considéré comme une des 100 pires espèces envahissantes.

Marieville a donc avisé l’Union des municipalités du Québec, la Fédération québécoise des municipalités, le ministère de l’Environnement ainsi que les députés Claire Samson et Matthew Dubé.

Elle souhaite qu’ils lui apportent leur soutien afin de régler la situation.

Carignan

Plus tôt cette année, la Ville de Carignan a présenté une conférence par une spécialiste des plantes exotiques envahissantes.

Différentes plantes envahissantes, dont la renouée du Japon, y ont été présentées.

La conférencière, Hélène Godmaire, informait notamment les citoyens sur la façon d’éradiquer la renouée du Japon. Elle suggère des coupes répétées, de l’arrachage manuel et mécanique, du bâchage ou un recouvrement.

Elle a précisé qu’il faut éviter de composter cette plante.

La conférencière a mentionné que la renouée du Japon était très robuste et adaptée à l’hiver. Elle n’a pas de compétition et n’est pas mangée par les animaux ou oiseaux.

 

À lire aussi:

Présence de la renouée dans la MRC de Rouville