Marieville participe au concours Kraft Hockeyville

Marieville participe au concours Kraft Hockeyville

ARÉNAS. Le Centre sportif Rouville, situé à Marieville, participe au concours Kraft Hockeyville grâce auquel il pourrait remporter 100 000$ pour rénover l’aréna, en plus d’accueillir un match présaison de la Ligue nationale de hockey (LNH). Saint-Césaire

C’est la gérante du Centre sportif Rouville, Louise Morin, qui a eu l’idée de poser la candidature de l’aréna, le 13 janvier, afin d’en faire profiter plusieurs citoyens de la région. En plus de Marieville, le Centre dessert les villes de Richelieu, Sainte-Angèle et Saint-Mathias.

Comme l’explique le président du centre sportif, Jean-François Poirier, si l’aréna remporte le concours, l’argent servira à rafraîchir l’intérieur du bâtiment.

«L’aréna a été construit en 1976, alors il aurait besoin de rajeunissement», affirme-t-il.

Les rénovations en vue

Les rénovations prioritaires consisteraient à remplacer les estrades dont les pièces ne sont plus disponibles et à agrandir les vestiaires. Le conseil d’administration envisage aussi de construire un vestiaire pour les filles, car elles sont de plus en plus nombreuses à jouer au hockey.

Pour le moment, le Centre a procédé à l’estimation des coûts pour le remplacement des estrades, qui s’élèvent à 50 000$.

La mise aux normes des installations est aussi une préoccupation pour le conseil d’administration. Celle-ci passerait principalement par la construction d’une toilette pour les personnes à mobilité réduite et l’agrandissement des portes d’entrée.

De plus, des travaux pourraient être réalisés dans la salle de bain actuelle, notamment le remplacement de la céramique.

Rêver d’une deuxième glace

Le désir d’avoir une deuxième glace au Centre sportif Rouville a également été souligné par des citoyens qui ont eux aussi posé la candidature de l’aréna. Toutefois, selon M. Poirier, ce n’est pas un projet qui pourra voir le jour à court terme.

«Une glace correspond à une population de 20 ou 21 000 personnes et nous sommes 23 ou 24 000 alors c’est un rêve que nous chérissons d’avoir une deuxième glace. Par contre, nous n’avons pas les moyens, car cela coûte 7 M$», déclare-t-il.

Même si le 100 000$ ne permettra pas de réaliser ce projet d’envergure, Jean-François Poirier considère que cette somme offrira l’occasion aux jeunes de jouer à moindres coûts, un objectif poursuivi par le Centre sportif Rouville.

Saint-Césaire aussi en lice

Des citoyens ont de plus déposé la candidature de l’aréna Guy-Nadeau, à Saint-Césaire. Ils espèrent ainsi pouvoir aider à sauver l’établissement, qui risque de fermer si la Ville ne trouve pas les 7,2 M$ nécessaires à sa reconstruction.

Le maire de Saint-Césaire, Guy Benjamin, trouve le concours intéressant, mais il se questionne sur la pertinence d’y participer pour la Ville. Il juge que la somme de 100 000$ est minime par rapport au montant qui doit être investi dans l’aréna. De plus, bien que l’objectif soit de garder l’aréna ouvert, pour le moment, le maire indique qu’il ne sait pas encore de quelle façon l’argent pourrait être utilisé.

«Nous ne connaissons pas l’avenir de l’aréna pour les deux prochaines années, soutient-il. Ce concours est un beau projet, mais nous devons avoir un plan pour investir cet argent. Nous ne savons même pas encore ce qui adviendra de la location de heures de glace pour 2016.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires