Marie-Chantal Hamel fait le tour des bureaux de vote

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Marie-Chantal Hamel fait le tour des bureaux de vote
La candidate libérale fait la tournée des bureaux de vote pour y remercier le personnel. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Marie-Chantal Hamel, candidate libérale dans la circonscription de Beloeil-Chambly, a donné rendez-vous au journal devant le bureau de scrutin localisé au centre des aînés, à Chambly, où elle a souhaité en remercier le personnel électoral.

« J’ai voté le jour un (le 10 septembre, par anticipation), et j’ai encouragé les électeurs à y aller tôt comme moi. Élections Canada s’y prépare déjà depuis longtemps, de nouveaux moyens ont été déployés, notamment pour les aînés, qui je pense vont influencer la manière de procéder pour le futur », suggère la candidate, qui tenait à remercier le personnel sur place, « car ce sont de longues journées de travail. On a cette opportunité en tant que candidats de passer dans les sections de vote, et ça nous permet aussi de voir si tout s’y passe bien. Jusqu’à présent, je ne sais pas si le soleil y est pour quelque chose, mais partout où je vais, les gens sont accueillants et souriants, ça va vraiment bien. »

« (…) je ne sais pas si le soleil y est pour quelque chose, mais partout où je vais, les gens sont accueillants et souriants, ça va vraiment bien. » – Marie-Chantal Hamel

Pas de rassemblement en grande pompes

« Il n’y aura pas de rassemblement accessible aux médias, seulement une soirée intime organisée par une bénévole », a indiqué l’équipe de Mme Hamel, qui ne festoiera pas en grandes pompes en attente des résultats, contrairement à ce que veut la tradition électorale.

Une campagne dont elle est satisfaite

« Ce n’est pas une campagne ordinaire parce qu’habituellement, on fait beaucoup de terrain et on profite d’occasions comme la Saint-Jean-Baptiste, la fête du Canada, ou des événements au Fort Chambly. Mais cette fois-ci, ça ne se prêtait pas au contexte », a commenté la politicienne, qui se dit tout de même satisfaite de la campagne menée.

« Je pense que là, les gens s’aperçoivent qu’on sort de la pandémie. Au nombre de pancartes municipale que je vois déjà, notamment à Beloeil, où l’on n’a même pas attendu que les pancartes fédérales soient retirées, je ne peux croire que les gens ne voulaient pas d’élections. L’exercice démocratique en est un essentiel, et les enjeux actuels sont importants. Il en va de l’avenir de nos enfants, de notre environnement, et avoir un gouvernement majoritaire permet d’aller réellement de l’avant, sans avoir à négocier chaque petit détail dans de plus longs délais. Aucun gouvernement minoritaire n’a survécu bien longtemps. Si, au bout de quatre ans, les gens ne sont pas satisfaits d’un gouvernement majoritaire, ils peuvent toujours changer d’équipe, mais au moins, il lui auront donner l’opportunité de se prouver et d’agir. »

À Shefford

Son homologue dans la circonscription de Shefford, le candidat libéral Pierre Breton, avait quant à lui voté par anticipation le 10 septembre dernier. C’est au local électoral de son équipe, au 5, boul Mountain à Granby, qu’il passera la soirée en compagnie de sympathisants, attendant des résultats pour l’instant très incertains.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires