Marie-Chantal Hamel : candidate libérale dans Beloeil-Chambly

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Marie-Chantal Hamel : candidate libérale dans Beloeil-Chambly
Marie-Chantal Hamel, candidate libérale dans la circonscription de Beloeil-Chambly. (Photo : courtoisie)

La campagne électorale est officiellement déclenchée. Tout comme en 2019, c’est Marie-Chantal Hamel qui représente la circonscription Beloeil-Chambly pour le PLC.

Pouvez-vous vous présenter et résumer votre parcours?

Je suis une femme d’affaires et gestionnaire qui réside à Beloeil depuis près de 10 ans. Je suis diplômée en droit de l’Université de Montréal, je possède une expérience riche et variée, notamment en tant que gestionnaire du Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) et du Pôle universitaire en réadaptation (PUR) (2009-2018). J’ai également acquis une grande expertise politique en travaillant pendant de nombreuses années auprès de ministres, de sénateurs et de députés, ainsi qu’au sein de nos institutions parlementaires.

Je suis convaincue de l’importance de s’engager envers sa communauté et j’ai d’ailleurs donné mon soutien à de nombreuses causes telles la persévérance scolaire et les droits humains, deux causes qui me sont chères.

Je participe régulièrement à diverses activités caritatives, sportives et communautaires, notamment pour soutenir la Maison Victor-Gadbois, la Ligue des cadets de l’air de l’Escadron 502 Vallée du Richelieu, le Centre de femmes l’Essentielle, l’AVRDI, le Fonds Legault-Dubois – Fondation du Centre Jeunesse de la Montérégie et le Club de course et de marche de Beloeil.

Je suis une bénévole et une activiste de longue date, toujours prête à servir ses concitoyens. C’est pour toutes ces raisons qu’en 1990, j’ai été honorée par l’Assemblée nationale du Québec pour mon implication communautaire. Aujourd’hui, je souhaite mettre à profit mes connaissances et expériences pour faire une différence ici même, au sein de ma communauté, en me présentant sous la bannière libérale dans la circonscription de Beloeil-Chambly.

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à nouveau cette année?

Je suis une femme de convictions ne reculant pas devant les défis. Il est essentiel pour moi de défendre mes valeurs et notre plan libéral. Ce n’est pas parce que c’est difficile que c’est impossible. Je pense que l’on se doit d’être présent pour nos électeurs afin d’entendre ce qu’ils ont à dire. La première expérience a été très bonne. J’espère faire encore mieux cette fois-ci.

Quels seront vos engagements sur les enjeux environnementaux?

Quand les élections se déclenchent, on en est à la phase des présentations. Je ne peux pas encore dévoiler notre plate-forme actuelle. Il est certain que je veux que des actions soient prises afin d’appuyer la circonscription. On vit la plus grande crise que j’ai connue. Il est important de s’assurer que la population puisse se pencher sur notre plan en environnement ainsi que sur tous les autre égards. C’est ce que nous vous détaillerons au fil des prochaines semaines.

Comment entrevoyez-vous cette campagne, toujours en période de pandémie?

Nous, comme les autres, avons dû nous ajuster. La sécurité des individus est notre première préoccupation. À titre d’exemple, pour l’installation des pancartes, nous avons jumelé autant que possible les membres d’une même famille ensemble. Si ce n’était pas possible, on assurait le respect des consignes de la santé publique. Aussi, j’ai vérifié auprès de chacun que tous soient doublement vaccinés. On encourage la vaccination. Nous avons des raisons de croire qu’il est possible de tenir élection à ce temps de l’année et que c’est le bon moment d’aller vers les concitoyens.

Qu’entendez-vous afin de favoriser la relance économique?

Il y a des secteurs qui ont été plus touchés que d’autres, mais nous avions pris de bonnes actions, notamment dans le milieu immobilier commercial auprès de petites entreprises. Il y a encore des secteurs qui seront touchés pour les mois à venir : culture, tourisme, etc. Pour que ça reprenne, ils auront besoin d’aide, alors des mesures seront mises en place pour les aider.

Les agriculteurs du territoire comptent sur les immigrants. Comment faciliter leur intégration?

Notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec le Québec. On va augmenter la capacité des travailleurs étrangers temporaires et faciliter leur embauche. Je pense que nous avons une grande richesse à partager ensemble et que nous constituons la population du Canada et du Québec. Nous avons une plus grande diversité à Chambly et à Carignan. Les immigrants que j’ai rencontrés ont les mêmes valeurs que nous. Ils font partie de nous.

Pourquoi le Québec doit-il élire des députés du Parti libéral?

Il est important de ne pas affaiblir notre caucus ministériel, là où les décisions se prendront, et d’élire des députés d’abord, dont certains deviendront ministres. Au sein de notre gouvernement, ça nous donne une plus grande force quand il y a des décisions à prendre qui ont un impact sur notre territoire. Je trouve qu’il est essentiel que l’on donne toute la force voulue au Québec en élisant des ministres forts. On en a déjà quelques-uns, mais il serait bien de compléter l’équipe en plus grand nombre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires