Lysanne Richard : plonger pour une bonne cause

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Lysanne Richard : plonger pour une bonne cause
Lysanne Richard plongera d’une plateforme de 26 mètres de hauteur pour soutenir la cause luttant contre les troubles alimentaires des jeunes filles. (Photo : archives)

Athlète active et engagée, Lysanne Richard tentera d’établir un nouveau record canadien pour une bonne cause.

La plongeuse chamblyenne de haut vol multiplie les prouesses. Celle qui vient de confirmer qu’elle plongera du haut d’une montgolfière en août annonce aujourd’hui qu’elle effectuera un plongeon d’une plateforme de 26 mètres de hauteur, le samedi 3 juillet prochain, au quai de Cap-à-l’Aigle dans la région de Charlevoix, afin d’obtenir un nouveau record pour l’organisme à but non lucratif la Croisière des Alizés, dont elle est ambassadrice.

L’objectif est d’amasser des fonds pour contribuer à soulager, par le biais de la voile, le mal-être des jeunes filles souffrant de troubles du comportement alimentaire (TCA).

« En tant qu’athlète passionnée d’eau, d’air et de vent, ça me fait très chaud au cœur de m’impliquer pour cette cause. » – Lysanne Richard

Des jeunes filles bien dans leur peau

La Croisière des Alizés aide les demoiselles souffrant de TCA à trouver la voie du rétablissement en les initiant à la voile. « Nous ne choisissons pas de développer un trouble alimentaire. C’est une maladie qui engendre de lourdes conséquences. Ma fille, Ariane, s’est battue pendant sept ans contre cette maladie qui a eu de graves conséquences sur sa santé », entame Nathaly Isabelle, directrice générale de la Croisière des Alizés. « C’est par la pratique de la voile, entre autres, qu’elle a su reprendre le contrôle sur sa vie en retrouvant confiance et estime d’elle-même », rapporte la directrice, qui justifie ainsi son « désir de partager les vertus thérapeutiques de la voile auprès de jeunes filles fragilisées par leur maladie ».

Le plongeon de Lysanne Richard lancera le projet pilote de l’organisme, qui consiste à̀ familiariser, au cours de l’été, les intervenantes de la Maison l’Éclaircie à l’approche thérapeutique par le plein air au moyen de la voile, en collaboration avec le Groupe de recherche transdisciplinaire des troubles du comportement alimentaire, le GR2TCA-Loricorps de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le Centre d’expertise et d’innovation Ex Situ Expérience, l’école de voile Mercator et le port de Refuge de Cap-à-l’Aigle.

La directrice de la Maison l’Éclaircie, Myriame Rudel, indique que les demandes d’aide en matière de TCA ont doublé depuis le début la pandémie. « Plusieurs personnes doivent être hospitalisées. Au Québec, au moins 300 000 personnes sont susceptibles de développer un trouble alimentaire. »

L’ambassadrice

Lysanne Richard, qui a confié au journal être toujours en quête de nouveaux défis à relever et qui enchaîne les podiums sur le circuit de plongeon de haut vol Red Bull Cliff Diving depuis 2015, sera servie lors de cet événement « symbolique pour la Croisière des Alizés », dont elle se dit touchée par la cause. « En tant qu’athlète passionnée d’eau, d’air et de vent, ça me fait très chaud au cœur de m’impliquer pour cette cause. L’initiation à la voile est une façon d’apprendre de nouvelles aptitudes, mais aussi de s’adapter à l’environnement en vivant le moment présent. Ayant la chance d’exercer un sport qui me permet d’avoir un équilibre dans ma vie et de vivre à la fois des sensations fortes, je suis certaine que la voile peut combler ces mêmes besoins pour les jeunes filles touchées par les troubles alimentaires. J’admire leur courage de se lancer dans cette aventure. Cette sensation de se laisser bercer sur l’eau et de prendre le contrôle du navire est une véritable thérapie. »

Une campagne de sociofinancement

La Croisière des Alizés profitera de la tenue de l’événement pour lancer officiellement sa campagne de sociofinancement, mettant la plateforme en ligne La Ruche à la disposition des donateurs pour soutenir ses futures activités, soit permettre aux jeunes filles vivant avec des troubles du comportement alimentaire de s’initier, le temps d’une fin de semaine, à la voile en présence d’un skipper (chef de bord ou barreur de voilier) expérimenté de l’école de voile Mercator, et d’une intervenante spécialisée en TCA de la Maison l’Éclaircie. Une maison de répit sera aussi ouverte aux parents des jeunes filles concernées au cours de leur excursion, de laquelle ils pourront voir le voilier naviguer dans les eaux du fleuve Saint-Laurent.

La population est invitée, le samedi 3 juillet prochain, à compter de 10 h, à assister au plongeon tant attendu. Un maximum de 250 personnes seront autorisées à se rendre au quai du Cap-à-l’Aigle afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur. « Advenant l’annonce d’un allégement de ces mesures par la Direction de la santé publique, l’équipe de la Croisière des Alizés émettra davantage d’informations » sur les réseaux sociaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires