L’objectif de 1 M$ atteint, cap sur le 1,5 M$ pour l’aréna de Saint-Césaire

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
L’objectif de 1 M$ atteint, cap sur le 1,5 M$ pour l’aréna de Saint-Césaire
Sylvain Létourneau. (Photo : archives)

Le comité de relance pour la reconstruction de l’aréna de Saint-Césaire a atteint son objectif de récolter 1 M$ dans la communauté. Il espère maintenant atteindre 1,5 M$.

L’annonce a été faite devant des membres de l‘Association du hockey mineur de Rouville, du Club de patinage et des directions des écoles primaire et secondaire. « Ce sont les principaux utilisateurs de l’aréna », indique Sylvain Létourneau, coprésident du comité.

Il explique que les huit membres du comité de relance ont rencontré les différentes entreprises de la région pour atteindre l’objectif, fixé en décembre, de recueillir 1 M$ dans la communauté afin de démontrer l’engouement pour obtenir cette glace. Une cinquantaine d’entreprises ont contribué. « On a atteint et même dépassé le million de dollars. On a donc fixé un nouvel objectif à 1,5 M$ », mentionne le Césairois.

Le comité sollicitera maintenant davantage monsieur et madame Tout-le-Monde, qui l’ont été moins au cours de cette campagne de financement. M. Létourneau dit à la blague que « tous ceux qui sont impatients de donner et qu’on n’a pas encore rencontrés, découragez-vous pas, on va venir! »

Le coprésident ajoute que « tous les dons sont importants. Si dix personnes nous donnent chacune 1000 $, ça fait 10 000$ ».

Le comité aimerait aussi trouver un donateur important, offrant 500 000 $, qui verrait son nom octroyé à l’aréna. M. Létourneau précise qu’une institution a été sollicitée en ce sens.

« Tous ceux qui sont impatients de donner et qu’on n’a pas encore rencontrés, découragez-vous pas, on va venir! » – Sylvain Létourneau

Aide gouvernementale

Pour que le projet se réalise, l’apport des deux paliers de gouvernement est indispensable. Selon les chiffres qu’a obtenus la Ville de Saint-Césaire, il en coûterait au moins 7 M$ pour reconstruire l’aréna. Ce dernier a été fermé en 2017 parce que sa remise aux normes nécessitait un investissement important.

Pour le moment, le programme duquel la Municipalité pourrait obtenir une subvention n’est pas ouvert. Ce qui retarde le début du projet, déplore M. Létourneau. Par contre, il ajoute que ça leur permet de solliciter davantage la communauté.

Le programme permettrait qu’un pourcentage du projet soit financé par les gouvernements. La Municipalité aurait donc seulement à débourser le reste des coûts. L’argent amassé par le comité permettra d’alléger le fardeau à Saint-Césaire.

Deux glaces nécessaires

« Tout le monde est pénalisé avec cette glace en moins. Moins d’heures sont disponibles. Certains adultes n’y vont plus parce qu’ils ne veulent pas jouer à des heures tardives comme 23 heures ou minuit », souligne M. Létourneau.

Il précise que ça prend une glace par 20 000 habitants. Actuellement, dans la MRC de Rouville, qui compte 37 000 habitants, il n’y a que celle de Marieville. « Deux, ce n’est pas du luxe, c’est un besoin réel », affirme-t-il.

L’homme rappelle que l’an dernier, l’aréna à Marieville avait fermé puisque Hydro-Québec avait coupé l’électricité, faute de paiement. « Ça ne nous donnait aucune solution de rechange. » Depuis, la Ville de Marieville a pris possession de l’établissement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de