LHJMQ : Une équipe à Chambly?

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
LHJMQ : Une équipe à Chambly?
Le départ des Forts de Chambly a notamment permis de redonner des heures de glace à différents organismes sportifs. (Photo : archives)

Une société a eu des pourparlers avec la Ville de Chambly afin de valider la possibilité d’y implanter une équipe de hockey de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Chambly se retrouve dans le top 10 des municipalités retenues. C’est ce qu’a mentionné Alexandre Meterissian, directeur exécutif chez Teneo, une société de relations publiques et de conseils. Il sonde le terrain pour Steve Leal, fondateur de Fix Auto, qui désire établir une concession de la LHJMQ sur la Rive-Sud, secteur de Montréal.

La présélection de 10 municipalités, incluant Chambly, s’est faite sous différents critères :états financiers, volume du bassin de population, quantité de familles ayant de jeunes joueurs de hockey à domicile, etc. « Nous avons regardé toutes sortes de facteurs. Une dizaine de villes, dont Chambly, figuraient sur notre liste. Nous les avons toutes contactées », confirme M. Meterissian. Le projet devrait connaître son dénouement vers la fin du mois d’octobre.

« Nous avons regardé toutes sortes de facteurs. Une dizaine de villes, dont Chambly, figuraient sur notre liste. » – Alexandre Meterissan

Plus tôt cet été, à titre de maire suppléant, Carl Talbot, conseiller municipal du district du Canton, avait dit au journal « qu’une équipe de hockey de la LHJMQ vise sans doute un marché plus grand que Chambly. C’est une question d’offre et de demande, d’installations, d’un aréna de milliers de places, etc. ».

Concernant l’offre de services aux citoyens en sports et loisirs, le maire suppléant ne voyait pas la Ville injecter des millions de dollars dans une équipe de hockey de la LHJMQ. « La Ville décide de répondre aux besoins de sa population, entre autres dans le cadre du partenariat avec Carignan et la transformation de l’ancien RONA afin d’offrir divers plateaux sportifs et de relocaliser Gymbly », avait-il établi à titre de priorité à ce moment.

Abandon du junior AAA

En juin 2021, la Ville de Chambly avait annoncé qu’elle abandonnait la franchise de l’équipe de hockey junior AAA Les Forts de Chambly, faute d’avoir réussi à vendre cette dernière. Le départ de celle-ci avait notamment permis de redonner des heures de glace à différents organismes sportifs. « La priorité va à l’offre de services aux citoyens et, pour le hockey ou le patinage, ça veut dire un maximum d’heures de glace disponibles pour nos jeunes » avait résumé la majorité de l’ancienne cuvée de conseillers municipaux chamblyens.

Le désengagement de la Ville envers les Forts n’a pas suscité d’inquiétude chez M. Meterissian quant à cibler la municipalité parmi les options envisageables. « Pour nous, ça ne changeait pas grand-chose. Ce n’est pas un facteur qui nous affectait tant que ça », soutient-il.

Saint-Jean-sur-Richelieu

Le processus de sélection est bien avancé. La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu ressort parmi les villes en tête de liste. Elle serait une candidate logique, selon les conditions considérées par Alexandre Meterissian, pour accueillir le club. De 1982 à 1995, les Lynx de la LHJMQ y ont d’ailleurs œuvré, déménageant de Sherbooke à l’époque. « On est toujours en discussion avec plusieurs villes », ne s’avance pas davantage Alexandre Meterissan.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu mentionne que « les discussions sont toujours en cours, mais on n’a pas de confirmation à l’effet que ça déménage chez nous ». La Ville renchérit toutefois et confirme son intérêt pour recevoir l’équipe en question. Dans l’optique où l’équipe atterrirait en sol johannais, cela forcerait « un besoin de rénovations en infrastructure », reconnaît la Ville. Il n’est pas possible de prévoir si la nouvelle équipe trouvera refuge au Colisée Isabelle Brasseur, ancien domicile des Lynx.

Partager cet article