L’historien Paul-Henri Hudon à l’honneur à Chambly

L’historien Paul-Henri Hudon à l’honneur à Chambly
M. Hudon a reçu pour l’occasion la médaille de l’Assemblée nationale, offerte par le député de Chambly. (Photo : archives)

Pour commémorer ses 20 années passées à la Société d’histoire de la Seigneurie de Chambly (SHSC), dont 13 ans à titre de président, Paul-Henri Hudon a reçu lundi dernier un hommage qu’il n’oubliera pas de sitôt.

Un texte de Félix Lebel

C’est avec une médaille de l’Assemblée nationale offerte par le député de Chambly et ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, que M. Hudon a été accueilli au Pôle culturel en compagnie de plusieurs autres dignitaires.

Sa contribution importante à la mise en valeur de l’histoire locale a aussi été soulignée par le député de Beloeil-Chambly et chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

« J’ai une sensibilité toute particulière envers les sociétés d’histoire, parce qu’elles font vivre l’histoire locale. Les artisans de ces sociétés qui contribuent à la transmission de ce savoir-là sont extrêmement importants. Un peuple qui ne connaît pas son histoire n’a probablement pas d’avenir », déclarait M. Blanchet en entrevue.

La mairesse Alexandra Labbé a aussi profité de l’occasion afin de remercier M. Hudon pour toutes ces années passées à transmettre et à faire connaître l’histoire particulière de la région de Chambly.

Elle a aussi exprimé sa volonté de solidifier la collaboration entre la mairie et l’organisme. Questionnée à savoir si la Ville allait continuer d’héberger gratuitement la société d’histoire, mais dans d’éventuels nouveaux locaux, Mme Labbé était sans équivoque. « On a hâte d’annoncer l’entente finale pour les prochains locaux de la SHSC. On est en train de travailler sur les derniers détails. On collabore étroitement avec la société d’histoire et ça va continuer dans ce sens-là », a expliqué la mairesse de Chambly.

« Je ne veux pas m’enfler la tête, mais ça me gonfle le cœur. » – Paul-Henri Hudon

En compagnie de sa famille et de nombreux amis, M. Hudon ne retenait pas sa gratitude. « Je ne veux pas m’enfler la tête, mais ça me gonfle le cœur. Je ne pensais pas que le petit travail qu’on faisait de façon locale dans l’histoire avait autant de réception et d’accueil dans le public que ça. Tant mieux si ça plaît au public et que l’histoire continue! », a-t-il déclaré, visiblement ému.

Une vie au service de l’histoire

C’est en 1972 que Paul-Henri Hudon s’est établi à Chambly. En plus d’exercer le métier d’enseignant d’histoire au secondaire dans une école de Verdun, il a été commissaire scolaire et conseiller municipal.

À l’aube de l’an 2000, il intègre la Société d’histoire de la Seigneurie de Chambly et commence un méticuleux travail de recherche dont la qualité et la pertinence ne sont plus à prouver.

Parmi plusieurs distinctions reçues, il a notamment obtenu le prestigieux prix de la Fondation Percy W. Foy en 2006, pour son essai Le chemin de fer à Chambly en 1873. Le rêve d’un essor industriel.

Pendant toutes ces années au sein de la SHSC, M. Hudon a publié des centaines d’articles scientifiques, tant sur la navigation que sur le patrimoine bâti et les personnages marquants de Chambly.

Bien qu’il ait pris sa retraite en décembre dernier de la présidence de la SHSC, Paul-Henri Hudon a bien l’intention de continuer ses recherches sur les pans négligés de l’histoire locale et de perpétuer la connaissance.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de