Lexus et un futur plus lointain

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette

Lexus a présenté le concept le plus déjanté du 46e Salon de l’automobile de Tokyo avec la Lexus LF 30 pour Lexus Future et le 30 pour fêter les 30 ans de la marque. Le mot avant-garde commence à peine à décrire ce style polarisant qui ne laisse personne indifférent. Un véritable concept qui ne laisse présager aucun modèle futur ni même quelque chose qui pourrait ressembler à un modèle de production dans un avenir proche.

Toyota a donné un budget aux designers qui se sont payés la traite. C’est une exploration possible de ce qui pourrait devenir une berline d’ici 20 ans ou non. À l’instar de pratiquement tous les concepts à Tokyo, le LF 30 est électrique. Lexus propose une batterie de 110 kWh, ce qui explique l’énorme capot avant qui doit accueillir cette batterie. La puissance annoncée est de près de 550 chevaux et 516 lb-pi de couple, ce qui permettrait théoriquement de franchir la barrière des 100 km / h en 3,8 secondes avec une vitesse de pointe supérieure à 200 km / h avec une autonomie de 500 km mesurée en cycle européen.

Naturellement, tout ceci n’est qu’une théorie. Ce qui est réel, c’est que Toyota a également annoncé qu’elle travaillait sur un système de charge à induction pour les futurs modèles, qui serait de série avec ce concept en plus de pouvoir utiliser une station de recharge.

Une plate-forme qui existera en 2022

Si le style provient directement d’un film de science-fiction et ne verra pas le jour avec son énorme porte papillon et sa calandre surdimensionnée Lexus, cependant, a confirmé que la plate-forme sera utilisée à partir de 2022 des modèles électriques de la grande famille Toyota. À l’intérieur, Lexus joue la carte du futurisme avec un volant rétractable qui se replie dans le tableau de bord lorsque le véhicule est en mode autonome ou se déploie lorsque le conducteur veut prendre le contrôle. Toutes les fonctions du véhicule sont contrôlées par des gestes ou par la voix. Les passagers peuvent rester connectés grâce aux écrans sur le toit ouvrant en verre qui leur permettent de rester en ligne ou d’interagir avec la voiture grâce à la technologie de réalité augmentée.

 

L’article Lexus et un futur plus lointain est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de