Les ressources d’aide disponibles en région

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Les ressources d’aide disponibles en région
On montre le Centre d’action bénévole de Saint-Césaire à l’œuvre dans la capsule du 27 octobre 2020. (Photo : capture d'écran)

Des capsules vidéo pour faire connaître l’aide communautaire proposée dans notre région sont diffusées sur le Web.

Depuis le début de la pandémie, un discours prédomine : le manque de ressources d’aide communautaire est criant, et dans plusieurs champs de compétence. Mais pour rappeler à la population que certains de ces services sont toujours accessibles et fonctionnels, la Cellule de crise sociale Haut-Richelieu, Rouville, Chambly et Carignan réalise des capsules vidéo pour faire connaître les divers organismes de la région.

L’initiative a été mise en branle par les MRC de Rouville et de La Vallée-du Richelieu, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, le CISSS Montérégie-Centre et la Corporation de développement communautaire Haut-Richelieu-Rouville (CDC HRR) qui, ensemble, forment la Cellule de crise, créée pour soutenir les organismes communautaires de nos municipalités durant la pandémie.

Visibilité et reconnaissance

Depuis trois mois, sept capsules d’une à deux minutes ont été publiées sur les réseaux sociaux « afin de contribuer au rayonnement des organismes communautaires qui ont été créatifs durant la pandémie et qui pourront continuer de soutenir la communauté dans le “après” », comme indiqué dans le Bulletin spécial COVID-19 de la Corporation de développement communautaire Haut-Richelieu-Rouville (CDC HRR), publié le 24 novembre dernier.

« Au départ, les vidéos produites avec les organismes du milieu ont eu pour but de mettre en lumière leur dévouement pendant la pandémie, montrer comment ils se sont démarqués et ont adapté leurs services. Car répondre aux différentes clientèles était un défi », mentionne en entrevue Vicky Potvin, chargée de projets pour la Corporation de développement communautaire Haut-Richelieu-Rouville.

« (…) les vidéos produites avec les organismes (…) ont eu pour but (…) de montrer comment ils se sont démarqués pendant la pandémie (…) » – Vicky Potvin

Aînés et personnes handicapées

Rien qu’à Chambly, ce sont plusieurs organismes qui profitent de la tribune pour nous faire découvrir leur mission. C’est le cas du Centre d’écoute Montérégie, dont vous avez peut-être déjà remarqué l’insigne affichant la devise « Briser l’isolement chez les aînés », en faisant votre promenade avant l’heure du couvre-feu sur la rue Bourgogne. Sinon, la Cellule de crise espère vous en faire découvrir les services de soutien aux aînés au cours du visionnement de l’une de ses capsules. Une autre vidéo propose de découvrir l’Association locale des personnes handicapées (ALPHA), qui offre différents services au quotidien. En plus de défendre les droits des personnes vivant avec un handicap et/ou un trouble du spectre de l’autisme, elle leur organise des activités favorisant notamment l’autonomie et le développement d’aptitudes sociales, culinaires et artistiques.

« Au début de la pandémie, on s’est demandé comment on pouvait joindre nos personnes qui viennent chez nous (…) (l’application) Zoom les rassurait, parce qu’elles voyaient des visages qu’elles connaissaient, d’autres (que ceux de) leurs familles », apporte la coordonnatrice de l’ALPHA de Chambly et de la région, Sylvie Jeannotte, dans la première capsule réalisée par la Cellule de crise.

On en apprend aussi un peu plus sur le Centre d’action bénévole de Saint-Césaire, avec sa directrice générale Karine Tremblay, qui nous parle d’un grand éventail de services dans la capsule du 27 octobre : maintien à domicile, accompagnements lors des transports médicaux, aide aux courses, transports humanitaires, popote roulante pour les aînés, aide alimentaire pour les familles, etc. Le tout y est résumé en images, montrant les bénévoles à l’œuvre.

En matière de santé mentale

« En santé mentale, plusieurs ressources concentrées à Saint-Jean-sur-Richelieu desservent tout de même le territoire de Chambly et de Carignan, dont Santé mentale Québec-Haut-Richelieu, l’Éclusier du Haut-Richelieu, qui accompagne les proches de personnes aux prises avec des problèmes en santé mentale, le Centre de crise et de Prévention du Suicide du Haut-Richelieu-Rouville, que l’on a l’habitude de connaître, et la Maison le Point commun, qui fait un suivi de groupe ou individuel pour les personnes ayant besoin d’accompagnement », amène Vicky Potvin. « Les gens y seront généralement dirigés par le CLSC, mais ce n’est pas une obligation. Sinon, pour de l’aide psychologique que l’on souhaiterait vraiment recevoir à Chambly, il y a l’organisme POSA/Source des Monts qui offrira du soutien à la clientèle de 35 ans et moins, qu’elle ne laissera pas à la rue. POSA a d’ailleurs récemment collaboré avec l’Éclusier pour proposer des conférences. Les organismes du milieu communautaire travaillent ensemble pour s’assurer d’offrir un meilleur soutien lorsque des cas spécifiques le commandent. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires