Les Poudrier rentrent au bercail

Les Poudrier rentrent au bercail

On dit que les voyages forment la jeunesse. Eh bien Chad et Zack, les enfants des Poudrier de Richelieu, peuvent dire mission accomplie. La famille est de retour de son voyage sur la Côte-Ouest américaine qu’elle a effectué en fourgonnette.

Elle a roulé près de 60 jours et accumulé plus de 15 000 kilomètres au compteur. L’aventure aura été très enrichissante pour ces derniers qui repartiraient sur la route demain matin s’ils le pouvaient.

« Dans l’ensemble, notre trajet a été bien respecté. Notre premier arrêt au Colorado au début du mois de mai n’a pas été très long. On s’est fait prendre par une tempête de neige. Il faisait trop froid. Comme nous n’avions pas de vêtements adéquats, nous avons passé notre chemin», lance Alex Poudrier.

L’idée de voyager sur la route sur plusieurs semaines en famille trottait depuis longtemps dans la tête de Karine et Alex. Partir avec un enfant de 5 mois et un autre de 5 ans était un pari risqué.

«Ça s’est très bien passé avec les enfants. Au bout d’une semaine, nous étions habitués à vivre en proximité extrême dans notre petit camion», explique Karine Perreault.

La quête de paysages à couper le souffle et vivre au jour le jour à la bohème sans se soucier du temps qui passe était au coeur du voyage. Karine souhaitait initier ses enfants aux bienfaits du plein air, du camping et de la randonnée et ce à petit budget.

«Chaque journée apportait son lot de surprises. Quand nous arrêtions le soir pour nous coucher, on anticipait le lendemain matin avec une certaine fébrilité. Dès le lever du soleil, un nouveau décor féérique s’offrait à nos yeux», lance-t-elle.

Parmi les coups de cœur des Poudrier, leur visite à Moab en Utah, Yosemite, en Californie, demeure les moments forts du voyage.

«Ces parcs sont de grands terrains de jeu à ciel ouvert. Tout est proximité pour faire du vélo de montagne ou de l’escalade. Zack a tellement aimé ces endroits qu’il nous demandait constamment quand nous allions y déménager», lance Karine en riant.

Parmi les défis extrêmes, l’escalade du Grand Teton, une montagne haute de 4197 mètres, est un moment mémorable.

«Ce qui m’a le plus impressionné dans ce voyage, c’est le changement décor qui s’effectuait rapidement. Tu pouvais rouler pendant 5 heures dans le désert sous une chaleur accablante pour te retrouver subitement devant une montagne enneigée. Puis après un autre 4 heures de route, tu te retrouves dans une forêt avec des cocottes géantes», lance Alex.

Sur la route, les Poudrier ont croisé des bestioles, notamment des serpents à sonnettes et des bisons dans leur état sauvage.

«Nous roulions dans Yellow Stone et le bison était à 1 mètre de notre camion. Il se roulait dans la terre. J’ai dit à Karine de le filmer, mais elle avait tellement peur qu’elle a rapidement remonté la vitre de l’auto», rigole Alex.

Le camion tombe en panne

Le seul bémol au voyage sera cette panne de camion qui a ralenti les Poudrier de 2 jours. C’est en traversant le désert de Moave dont la route ressemblait à un véritable champ de mines que leur véhicule en a pris un coup.

«C’est la route la plus dégueulasse que nous avions empruntée. Quand nous avons réussi à rejoindre l’autoroute à l’heure du coucher, le camion faisait un bruit très fort. Rentré au garage le lendemain, il en est ressorti au bout de huit heures. En réparation, cette mésaventure nous aura coûté près de 2000 $ », explique Alex.

Malgré tout, les Poudrier sont rentrés heureux à la maison.Leur plus grand défi aura été d’occuper leurs enfants. Sans amis, le plus vieux, Zach, n’avait que ses parents pour répondre à son besoin de jouer.

«On s’attendait à ce que ce soit beaucoup plus difficile que ça l’a été avec deux enfants en bas âge. Mais toit a bien été.  Moi je conserve de ce voyage des paysages majestueux et des nuits étoilées comme je n’en ai jamais vues. Je referais ce trip demain matin sans hésiter», conclut Karine.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de