Les pompiers de Saint-Césaire deviennent premiers répondants

Les pompiers de Saint-Césaire deviennent premiers répondants

Les pompiers de Saint-Césaire peuvent désormais intervenir avant même l’arrivée des ambulanciers pour sauver des vies.

Le directeur des incendies de la Ville de Saint-Césaire, Étienne Chassé, a eu l’idée de mettre sur pied un service de premiers répondants afin de réduire le délai d’intervention dans des situations d’urgence. «Le temps de réponse des ambulanciers à Saint-Césaire est en moyenne de 15 minutes. Mon but était de donner un nouveau service de proximité aux citoyens et de pouvoir intervenir avant l’arrivée des paramédics», explique-t-il.

Le délai de réponse des pompiers est en moyenne de cinq minutes, ce qui inclut le déplacement de leur domicile à la caserne puis vers le lieu d’intervention. «Plus vite nous répondons, plus les chances de survie sont grandes. Les cinq premières minutes sont cruciales pour sauver une vie», soutient le directeur des incendies.

C’est en 2014 que M. Chassé a présenté le projet au conseil qui a immédiatement été charmé par l’idée. «Le conseil a montré un intérêt tout de suite, puisque c’est un nouveau service et qu’il n’implique pas une hausse de coûts pour la Ville», affirme-t-il.

 La Ville a reçu une subvention de 10 000 $ du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre qui lui a permis d’acheter l’équipement nécessaire, dont des trousses de premiers soins. Les camions de pompiers étaient déjà munis de défibrillateurs.

Saint-Césaire est la première ville de MRC de Rouville et du CISSS de la Montérégie-Centre à disposer d’un service de premiers répondants. Celui-ci est accrédité par le CISSS, ce qui permet aux pompiers d’obtenir une formation de niveau 2, c’est-à-dire pour leur permettre d’intervenir lors d’arrêts cardiaques, de traumatismes liés à des accidents et d’allergies. Ceux-ci sont aussi habilités à s’occuper de certains cas cliniques comme des hémorragies, des fractures, des pertes de conscience et des noyades.

Pour le moment, 16 des 23 pompiers ont été formés et les autres devraient l’être en 2016. Le CISSS s’occupe de faire le suivi de leurs interventions.

De 60 à 80 interventions annuelles sont prévues auprès des citoyens de Saint-Césaire. Selon Étienne Chassé, toutes les villes devraient se munir de ce service. Pour le moment, 41 des 180 municipalités de la Montérégie offrent une telle assistance.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires