Les patinoires tardent à ouvrir dans la région

Les patinoires tardent à ouvrir dans la région

HIVER. La majorité des patinoires de la région ne sont pas encore ouvertes en raison des rares journées de grands froids. Certaines villes ont commencé à arroser leurs surfaces tandis que d’autres préfèrent attendre à la semaine prochaine puisque du temps

À Chambly, seulement la patinoire extérieure Gilles-Villeneuve, qui est munie de bandes pour que les citoyens puissent jouer au hockey, est ouverte, mais son état est seulement jugé passable. La Ville espère pouvoir aussi ouvrir cette semaine la patinoire Robert-Lebel, qui a elle aussi des bandes, mais elle reste tributaire de la météo.

Pour ce qui est des patinoires destinées au patinage libre, aucune n’est ouverte. Selon la Ville, pour pouvoir les arroser il doit faire -5°C et moins et le sol doit être gelé, ce qui n’est pas le cas.

Le processus est d’autant plus complexe pour la patinoire du canal. Pour utiliser la machinerie servant à l’arrosage, il doit y avoir au moins 10 pouces de glace. Actuellement, cette épaisseur n’est pas atteinte.

Certaines villes, comme Rougemont et Saint-Mathias, ne se laissent pas décourager par les températures changeantes et ont décidé de commencer à arroser leurs patinoires hier. D’autres se montrent plus méfiantes et préfèrent attendre l’arrivée de journées froides consécutives comme Richelieu et Sainte-Angèle.

«Ça ne vaut pas la peine d’arroser deux ou trois jours si on perd nos patinoires avec le temps doux. Nous préférons attendre à la semaine prochaine puisqu’il fera plus froid», soutient Simon St-Michel, le coordonnateur aux loisirs et responsable des communications à la Ville de Richelieu.

Pour sa part, Michael Bernier, coordonnateur aux loisirs de Sainte-Angèle, note un retard marquant cette année. Il indique que la patinoire du parc Noël-Dubé tout comme l’anneau de glace installé sur le terrain de soccer étaient ouverts durant la période des fêtes l’an passé comparativement à cette année. De plus, l’anneau de glace est habituellement prêt deux à trois jours après la patinoire, tandis qu’un écart d’une semaine est prévu à ce jour.

Buttes pour glisser 

La situation est aussi complexe pour les villes qui disposent d’une butte pour glisser puisqu’il n’y a pas eu encore de neige en quantité suffisante. À Rougemont, elle n’est pas prête tandis qu’à Chambly elle est ouverte depuis le 30 décembre, mais son état est seulement considéré passable.

Selon la Ville de Chambly, plusieurs journées froides et de la neige sont nécessaires pour améliorer sa condition. Néanmoins, pour le moment, les citoyens peuvent pratiquer le ski de fond puisque la piste, qui a ouvert en même temps que la butte, est en bon état.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires