Les interventions policières

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Les interventions policières
La Régie intermunicipale de police Richelieu - Saint-Laurent a reçu 107 appels durant les Fêtes. (Photo : archives)

Pendant la période des Fêtes, du 21 décembre au 3 janvier, la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent a répondu à 107 appels sur l’ensemble de son territoire. Tous en lien avec l’application de la Loi sur la santé publique.

Sur ces 107 appels, 25 ont engendré des avertissements et 4 appels ont généré 6 constats ou rapports d’infraction générale, dont 3 lors d’un même événement. Il y a aussi 78 signalements non fondés.

En entrevue avec le Journal de Chambly, le sergent sociocommunautaire de la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent, Jean-Luc Tremblay, reconnaît qu’il y a eu plusieurs appels non fondés lors de cette période. « Il y a beaucoup de méconnaissance de la part des gens. On nous demandait d’intervenir pour des situations inadéquates, qui avaient pourtant été prescrites par la santé publique. Après vérification, les gens sur place, c’était légitime », souligne le sergent Jean-Luc Tremblay. Ce dernier donne comme exemple un commerce qui a l’autorisation de la santé publique pour fonctionner et ouvrir ses portes, alors que les citoyens l’ignorent.

À Chambly, les policiers ont fait sentir leur présence à 19 reprises. Cependant, une douzaine de ces événements se sont avérés non fondés. Il y a eu cinq avertissements.

« Il y a beaucoup de méconnaissance de la part des gens. » – Jean-Luc Tremblay

Policiers en relève

La Régie a fait appel à des ressources supplémentaires pour les 24 et 25 décembre, ainsi que pour le 31 décembre et le 1er janvier. En tout, une douzaine de policiers de plus ont été demandés en renfort en milieu et en fin de journée pour ces dates. Aucune arrestation n’a eu lieu en lien avec la Loi sur la santé publique lors de la période des Fêtes. « Les gens ont été assez respectueux des consignes. Il n’y a eu aucun incident majeur ni d’escalade. En général, ils collaborent bien », répond M. Tremblay.

Par ailleurs, l’homme admet que pendant les Fêtes, « les gens ont été un peu plus sensibles à ce qui se passait dans le voisinage ».

Couvre-feu

Quant au couvre-feu imposé la semaine dernière par le gouvernement de François Legault et qui entrait en vigueur samedi, Jean-Luc Tremblay nous a répondu : « Pour ce qui est de l’application des nouvelles mesures, il est un peu tôt pour commenter en ce qui nous concerne. Comme l’a mentionné la ministre, Mme Guilbault, il reste des choses à attacher sur le plan du décret; elle ou son ministère devraient s’entretenir avec les chefs de police demain (vendredi dernier). »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires