Les humains derrière

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Les humains derrière
De gauche à droite : Vincent Lévesque (directeur adjoint), Danick Lanctôt (col bleu journalier), Pier-Luc Demers-Dumais (col bleu journalier), Jean-Sébastien Hamel (col bleu équipe projets spéciaux), Marc Brault (col bleu équipe projets spéciaux), Karine Boulet (col bleu équipe horticultrice), Kym Plamondon (col bleu équipe horticultrice) et Benoit Binette (contremaître). (Photo : (Photo : Jean-Christophe Noël))

Le jardin Boileau a été inauguré en septembre dernier. Voici les humains derrière celui-ci.

Le projet a été réalisé sur une période d’un an et neuf mois, et l’aménagement a été fait sur une période d’environ cinq mois.

Ce sont trois services municipaux qui ont participé plus activement au projet. Le Service loisirs et culture a assuré la coordination du projet, afin de faire le lien entre tous les partenaires, les fournisseurs externes et les services impliqués. De son côté, le Service des travaux publics a pris en charge toutes les commandes de matériaux, en plus de réaliser l’aménagement du site. Quant à lui, le Service des communications et relations avec les citoyens a piloté le budget participatif de mai 2020, dont le projet du jardin Boileau a découlé. Ils ont également assuré la promotion du projet, afin de tenir les citoyens informés à toutes les étapes. « Il y a eu beaucoup d’intervenants dans le projet et le défi a certainement été de ne rien échapper et qu’aucune information ne se perde en cours de route », confie la Ville de Chambly.

Pression ressentie

Considérant l’histoire derrière le projet découlant de la maison Boileau, la pression était au rendez-vous.

« Avec un site possédant un passé aussi sensible pour la population, la Ville se devait de souligner l’histoire de Chambly à travers cette famille et cette maison, mais en tentant d’innover dans la manière de mettre cette histoire en valeur », reconnaît la Ville.

Fierté

Le lieu propose des jardins rustiques à la française, un petit verger, une aire de détente, une placette, une galerie d’antan, un cadran solaire et des modules d’interprétation relatant l’histoire du site et de la famille Boileau. À savoir de laquelle de ces réalisations les travailleurs sont particulièrement fiers, « c’est assurément la placette avec les quatre murets et la complexité du design de pavé uni », mentionnent les principaux concernés.

 

Partager cet article