Les Forts sont éliminés

Photo de Saïd Mahrady
Par Saïd Mahrady
Les Forts sont éliminés
(Photo : courtoisie)

Les Forts de Chambly n’ont pu venir à bout des Inouk de Granby, dimanche dernier au Centre sportif Robert-Lebel, alors que les visiteurs ont remporté le dernier match de la série 4 de 7 par un score de 5 à 1.
« Ce qui était la marque de commerce des Forts de Chambly toute la saison, c’est la même chose aujourd’hui : on n’a jamais abandonné », a commenté en entrevue Marc-André Houle, président des Forts de Chambly.
En première période, les Inouk ont marqué le premier but à 1 min 56 s et il a fallu attendre à 16 min 02 s pour qu’ils envoient une seconde rondelle dans les filets des Forts de Chambly. Une première période durant laquelle les joueurs de l’entraineur-chef Jean-Daniel St-Martin ont tenté treize tirs contre neuf.
M. Houle évoque le temps écoulé entre le premier et le second but des Inouk pour témoigner de la résistance que les Forts ont démontrée. « C’est le plus bel exemple de ce que je vous expliquais il y a deux minutes. Au début du match, les Forts avaient six tirs contre deux seulement lorsque les Inouk ont réussi à marquer. C’est leur gardien de but qui a fait toute la différence et qui a réussi à protéger ses buts. » Marc-André Dufour, le gardien des Inouk, a été d’ailleurs une des étoiles du match.

« C’est qu’on a eu un groupe de battants qui sont allés jusqu’au bout; il faut leur donner crédit et ils ont même affronté ce que je considère la meilleure équipe de la ligue. » – Marc-André Houle

L’entraineur des Inouk, William Leblanc, disait tout juste avant ce match à La Voix de l’Est, en parlant des joueurs de Chambly, que « ce sont des joueurs qui ont du cœur de l’autre côté et ils ne se laisseront pas abattre comme ça ».
Les Inouk reviennent à la charge lors de la deuxième période avec deux autres buts, le troisième à 1 min 28 s et le quatrième seulement à 10 min 17 s. Les Forts signent leur premier but six minutes plus tard.
C’est en troisième période que les Forts ont tenté de réduire l’écart alors qu’il a fallu attendre la 17e minute pour le cinquième but des Inouk. « On jouait jusqu’à la dernière minute; on a même retiré notre gardien de but alors qu’il restait trois minutes au match. Le cinquième but l’était dans un filet désert. »

Onze victoires consécutives, mais…

« Le score de 5 à 1 n’indique pas vraiment le déroulement de la partie, observe M. Houle. Au hockey, on dit souvent que la rondelle peut tourner d’un côté comme de l’autre. Ce qui était drôle, c’était comme ça toute la série. On ne s’est jamais retrouvé avoir un rebond chanceux du côté des Forts. Par contre, du côté de Granby, dès qu’il y avait un rebond, c’était toujours en leur faveur. Oui, ils ont une très bonne équipe, mais aujourd’hui, le rebond tombait de leur côté. » Et d’ajouter : « C’est comme ça qu’ils ont réussi je dirais 80 % des buts lors de cette série. Il faut leur donner crédit, mais on n’a pas à rougir ».
Les Forts de Chambly ont commencé les séries avec cinq victoires successives en fin de saison, et tout semblait de bon augure avec les six gains obtenus lors de la première ronde. Mais ils ont subi quatre défaites contre les Inouk : 3 à 1, 9 à 0, 6 à 4 et 5 à 1. Le blanchissage du second match, a-t-il joué sur l’état psychologique des Forts de Chambly? « Je pense que jusqu’à un certain point, oui, répond le président. Une défaite 9 à 0 ou de 2 à 1, c’est un seul match en séries. Je n’ai pas senti nécessairement les joueurs baisser les bras. Sincèrement, j’ai senti quand les Inouk imposaient le tempo à chaque début de match; ça leur a servi. »
« Si on retournait au match de vendredi (perdu par 6 à 4), le scénario se présente à peu près le même : alors que c’était 5 à 1, on a retiré notre gardien et on a réussi à remonter jusqu’à 5 à 4. Ce soir, on vit quelque chose de semblable, mais malheureusement, ce n’est pas arrivé. »
Et de conclure : « C’est qu’on a eu un groupe de battants qui sont allés jusqu’au bout; il faut leur donner crédit et ils ont même affronté ce que je considère la meilleure équipe de la ligue. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de