Les filles de l’école Sainte-Marie en mission

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Les filles de l’école Sainte-Marie en mission
Lorianne Cholette, Rafaela Cavalière-Légaré, Céleste Benedek, Maude Orsini, Charlie Messier, Rose Laflamme, Justine Cordeau, Chloé Rosa, Juliette Griggs, Charlotte Breault, Anouk St-Germain, Emmy Gerges et Alyssia Petit. (Photo : courtoisie)

L’équipe féminine de minibasket de l’école Sainte-Marie, composée d’élèves de cinquième et sixième année, a connu un périple immaculé pour remporter le tournoi 4 contre 4 de la commission scolaire des Patriotes (CSP).

C’était une journée pédagogique le 17 février, mais les sportives n’en ont pas profité pour se reposer. Unissant leurs forces, elles ont disposé des quatre équipes qu’elles ont affrontées en ronde préliminaire, sous les yeux de leur entraîneur Yves St-Pierre, enseignant en éducation physique et à la santé à l’école chamblyenne.

Les écoles J.-P. Labarre de Varennes, de Bourgogne de Chambly, Le Tournesol de Beloeil ainsi que Le Petit-Bonheur, également de Beloeil, ont goûté à tour de rôle à la médecine des Rhinos de Sainte-Marie.

Il aurait été facile de croire que les joueuses voguaient paisiblement vers le titre, concept auquel elles ont peut-être adhéré. Affrontant Les Requins de l’école Le Tournesol en finale, Sainte-Marie tirait de l’arrière 14 à 4 après la première demie. Jouant avec l’énergie du désespoir, elles ont accompli tout un exploit, renversant la vapeur lors de la deuxième demie pour l’emporter par la marque de 22 à 18.

10 – C’est le nombre de points de retard que devait surmonter l’école Sainte-Marie à la demie lors de la finale.

Cela fait deux années consécutives que les filles de Sainte-Marie sont couronnées championnes. Fièrement, elles ont rapporté la bannière qui a été accrochée au mur du gymnase de l’école qu’elles représentent. Une séance de signatures a ensuite eu lieu.

Les tournois se déroulent toujours à l’école Polybel de Beloeil, qui possède un programme secondaire en Sports-études basketball. Ce fait permet aux joueuses de niveau primaire d’être en contact avec les responsables du programme et les jeunes qui suivent le programme, ceux-ci étant bénévoles lors des tournois.

Minibasket

Bien que le tournoi de la CSP se soit déroulé à 4 contre 4, le minibasket se joue aussi à 5 contre 5. Les paniers sont de la même hauteur que ceux du basketball, soit dix pieds. La différence se situe dans la taille du ballon, qui se trouve à être plus petit au minibasket qu’au basketball.

« C’est plus facile à manipuler pour les petites mains, compare Yves St-Pierre. Je préconise le 4 contre 4 car les enfants touchent davantage au ballon. Le temps de manipulation est plus élevé », ajoute l’enseignant.

L’équipe de l’école de Sainte-Marie est constituée de cinq filles de cinquième année et de huit filles de sixième année.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de