Les élus votent majoritairement en défaveur

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Les élus votent majoritairement en défaveur
Les élus se sont prononcés en défaveur de la démolition de la Bennett Fleet. (Photo : archives)

Lors de la séance du conseil de la Ville de Chambly du mois de juin, une majorité d’élus municipaux ont voté contre le maintien de la démolition de la Bennett Fleet.

Avant que les élus ne se prononcent, la mairesse Alexandra Labbé a fait un récapitulatif du projet. Elle a ensuite proposé de confirmer la décision du comité de démolition, appuyée par le conseiller Richard Tétreault.

En faveur

Trois élus ont voté en faveur de la décision du comité de démolition de l’usine patrimoniale.

« Le projet a été révisé à plusieurs occasions, adapté selon les recommandations des fonctionnaires et des élus, et même des citoyens. Aujourd’hui, ça donne lieu à un projet très réaliste […] quant à moi, je suis pour la démolition de la Bennett », a affirmé le conseiller Carl Talbot.

« Groupe Sélection nous propose un projet qui, vous avez raison, n’est pas parfait, sauf qu’avant l’arrivée de la contre-expertise, tous les membres du CCU étaient en faveur du projet […] dans mon esprit à moi, on doit y aller pour la démolition », se range M. Tétreault.

« … conserver ce qui est utilisable et transformer ce qui est avarié. La conservation du patrimoine n’a pas vocation à bloquer le changement », a lu Luc Ricard, empruntant les mots de l’historien Paul-Henri Hudon.

En défaveur

Cinq élus ont voté en défaveur de la décision du comité de démolition de l’usine patrimoniale.

« Plutôt qu’infirmer ou confirmer, je préférerais le raffiner, améliorer le projet, nuance d’emblée le conseiller Mario Lambert […] la décision que je prends ce soir n’a pas été influencée; je n’ai pas reçu de pression, je la prends par acquit de conscience après une longue réflexion. »

La conseillère Marie Lise Desrosiers a soulevé les aspects patrimoniaux, environnementaux et de densification de circulation et d’infrastructure afin d’aiguiller sa décision. Conséquemment à son vote antérieur au sein même du comité de démolition, Mme Desrosiers a voté à nouveau en ce sens.

« Au-delà du projet, il faut regarder la personne qui vient s’établir chez nous, son ouverture et sa volonté de faire des modifications, son écoute vis-à-vis les logements sociaux qui est absolument nulle […] à la lumière de ce que je viens d’exposer, je vais voter contre », dit à son tour le conseiller Serge Gélinas.

« On a rencontré Groupe Sélection et on a eu une fin de non-recevoir sur des modifications que l’on aurait aimé avoir », ajoute le conseiller Jean Roy.

« J’aurais souhaité un meilleur dialogue entre le promoteur et nous […] pourquoi on a peur de demander au Groupe Sélection de revoir certains aspects de son projet? Pourquoi on a peur d’exiger un plus grand respect de notre patrimoine? Pourquoi devrait-on plier devant le refus d‘inclure des logements sociaux? », questionne en terminant la conseillère Julie Daigneault.

Groupe Sélection

Mylène Dupéré, vice-présidente, affaires publiques et communications corporatives chez Groupe Sélection, mentionne que « nous sommes déçus de la décision du conseil. Nous sommes en train d’analyser la situation et nous évaluons nos options ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires