Défis et objectifs de relance pour 2022

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Défis et objectifs de relance pour 2022
La CCIBC produit un podcast avec Stéphane Fallu et des commerçants. (Photo : capture d'écran - CCIBC)

Une fois de plus cette année, les défis de relance seront de taille pour la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC). Sa présidente, Anik Cormier, fait le point sur les retombées de précédentes initiatives, et sur celles à venir.

« Cela fait deux ans que l’on ne peut plus tenir d’événements en présentiel, ce qui complique le travail de la Chambre. Même lorsque c’était permis sous certaines restrictions sanitaires, les gens avaient peur de se réunir pour déjeuner. La crainte de la COVID était là, et nuisait à l’efficacité des activités », témoigne la présidente. « On est donc en train de faire un plan stratégique 2022-2023-2024 pour revoir notre façon de nous réunir. »

Deux profils de membres

Mme Cormier précise que « ce ne sont pas tous les membres qui sont à terre. Si l’on parle des mêmes commerçants, c’est parce que ce sont ceux qui ont le plus de mal à faire face à la crise. En revanche, ce qui est encourageant, c’est de constater à quel point les affaires vont bien pour les entreprises du secteur industriel. Mais ceux qui inquiètent, ce sont les restaurateurs, dont nous avons une bonne concentration à Chambly. »

« (…) ce qui est encourageant, c’est de constater à quel point les affaires vont bien pour les entreprises du secteur industriel. » – Anik Cormier

En rétrospective

Parmi les initiatives mises de l’avant depuis le début de la crise, plusieurs outils technologiques, incluant des sites internet et applications mobiles, ont été développées par la Chambre afin de promouvoir l’achat local. On peut penser à  Bassin de Chambly, qui, grâce à un répertoire inclusif des membres, mais aussi des non-membres de la CCIBC, permet à ses utilisateurs de découvrir les commerces et entreprises de Chambly tout en les ciblant sur une carte interactive. Mais Mme Cormier admet que l’application n’a pas encore eu le temps de faire ses preuves. « Les gens ne l’ont pas utilisée à bon escient, en raison de la conjoncture. Mais puisque les municipalités nous ont énormément aidés à la mettre en branle, on veut qu’elle serve. Des vidéos ont aussi été produites, grâce, en partie, à une subvention, pour faire la promotion de l’achat local, et ça a bien fonctionné. »

Des nouveautés

Pour 2022, la CCIBC lance un balado, animé par nul autre que l’humoriste Stéphane Fallu, et dont un épisode est publié chaque semaine depuis le 11 janvier sur le web. « Le concept est vraiment l’fun! Il s’agit de la rencontre entre commerçants qui s’entraide, comme Éric de Chez L’Artisan, et François du Garde-Manger de François. » Mme Cormier espère que ce balado incitera le public à utiliser l’application et à les attirer vers l’achat local.

« On entend aussi mettre un comité pour les OBNL sur pied, qui sera chapeauté par la Chambre, et accompagné d’un représentant de la Ville. On va aussi mettre en place un comité pour les entreprises du parc industriel, dont les besoins sont particuliers, et qui, contrairement aux entres commerces, sont difficiles à montrer aux gens. C’est pourquoi on a aussi le projet d’organiser des visites dans leurs locaux », annonce Mme Cormier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires