« Les Créateurs » : renforcer l’amour des jeunes pour la culture

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
« Les Créateurs » : renforcer l’amour des jeunes pour la culture
Le premier direct a été diffusé le 4 mai sur les réseaux sociaux. (Photo : capture d'écran)

Le 4 mai dernier avait lieu le premier direct interactif du projet « Les Créateurs », réalisé par Télé-Québec grâce à un investissement du gouvernement de 975 000 $.

L’initiative vise à promouvoir l’amour de la culture auprès des jeunes. En quatre volets, le programme Les Créateurs propose des défis, des ateliers, des directs et des émissions de télé pour les jeunes, en collaboration avec divers acteurs du milieu culturel, dont plusieurs artistes, tantôt de la relève, tantôt très populaires auprès des jeunes. Dans le cadre de la première phase du projet, on invitait les élèves du secondaire à réaliser des créations tout en courant la chance de voir le fruit de leur talent être diffusé sur les réseaux sociaux ou à la télévision. Pour ce faire, ils devaient s’inscrire individuellement ou en classe sur lescreateurs.telequebec.tv, en choisissant l’un des quatre thèmes proposés : l’humour, l’amour, l’horreur ou le fantastique. Les soumissions pouvaient relever de l’art plastique, de la danse, de l’art dramatique ou de la musique.

Le programme a été présenté en novembre dernier par les ministres de l’Éducation et de la Culture, Jean-François Roberge et Nathalie Roy.

« Le programme Les Créateurs consiste à faire des ponts entre la culture et l’école. » – Jean-François Roberge

Les jeunes et la culture

« Le programme Les Créateurs consiste à faire des ponts entre la culture et l’école, entame en entrevue M. Roberge. Il y a beaucoup de création culturelle en milieu scolaire, où il y a des cours d’arts, dont ceux d’art plastique, certes, mais aussi d’art dramatique, de danse et de musique, en plus de toutes les concentrations d’art supplémentaires. Il y a donc beaucoup d’animation artistique dans les écoles. On a voulu encourager les équipes dynamiques, incluant les professeurs et les animateurs afin de les mettre en relation avec des artistes québécois vraiment appréciés des jeunes. »

Pensons notamment à Anthony Tran et à Juliette Gosselin, qui se sont prêtés au jeu en participant au premier direct portant sur le maquillage de scène. Animée par Chloée Deblois, l’activité interactive mettait de jeunes artistes professionnelles à l’honneur, soit Virginie Bachand et Catherine Beaudoin, qui ont transformé les deux personnalités volontaires en créatures fantastiques. Pendant que les maquilleuses étaient dans le feu de l’action, les vedettes assises confortablement dans leur chaise devaient répondre aux questions et aux commentaires des internautes qui suivaient le direct. « On voulait vraiment travailler avec des artistes québécois de la relève auxquels les jeunes s’identifient et, surtout, on voulait les rendre accessibles. Les vendredis soirs, on le sait, les jeunes aiment bien se connecter et voir la performance artistique. Tout ça culminera avec une émission spéciale qui sera diffusée à Télé-Québec au printemps », de compléter le ministre et député de Chambly.

Des investissements massifs

En novembre dernier, M. Roberge et sa collègue Nathalie Roy dévoilaient des investissements de 50 M$ pour faire rayonner la culture dans les écoles du Québec. À la fin du mois d’avril, ils ont annoncé une augmentation des honoraires des artistes et des écrivains dans le cadre du programme « La Culture à l’école ». Le tarif journalier passait ainsi de 325 $ à 515 $. Ce montant sera indexé de 2 % par année par la suite.
M. Roberge s’avoue fier des investissements massifs en éducation et en culture. « Depuis que la pandémie s’estompe graduellement, je pense que les gens mesurent l’ampleur des investissements en culture, et de la valorisation qu’on a fait du réseau éducatif », suggère le ministre.

L’émission spéciale de variétés Les créateurs : la grande soirée sera animée par l’humoriste Mathieu Dufour et l’artiste en arts visuels Gabrielle Laïla Tittley alias Pony. Elle sera diffusée à Télé-Québec le vendredi 27 mai, à 22h00. On y présentera le résultat des créations conçues par six jeunes ayant pris part aux récents ateliers créatifs, en collaboration avec leurs mentors Anas Hassouna, Émile Bilodeau, Kim Gingras, Marie-Mai, Queen Ka et Vanessa Lalonde.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires