Les conclusions du coroner

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal

Le rapport d’investigation du coroner, Dr André-H. Dandavino, a été dévoilé à la suite de la mort tragique de Cindy Veilleux en 2020.

Le 26 février 2020, Cindy Veilleux, âgée de 34 ans et originaire de Granby, perdait la vie de manière tragique à Marieville. L’identité de la jeune femme avait été dévoilée par la Sûreté du Québec quelques jours après l’accident.

Très tôt en matinée, trois véhicules circulant sur la route 227 en direction sud heurtaient Mme Veilleux. Le corps a été projeté sur une distance de 16 mètres.

Le rapport du coroner indique que peu avant la première collision, un conducteur avait composé le 911 pour indiquer qu’une femme se tenait au milieu de la chaussée sur le rang de l’Église, à Marieville, et qu’elle faisait des signes pour arrêter des véhicules. Selon lui, elle semblait avoir les facultés affaiblies.

Le coroner, en arrivant sur les lieux de l’accident, constatait le décès.

L’autopsie confirme que le décès a été causé par les collisions sur la route causant une mort « violente. »

Analyses toxicologiques

Des analyses toxicologiques pratiquées à Montréal ont montré une alcoolémie à 174 mg/dl. Il y avait également présence de cocaïne, de méthamphétamine, de MDA, de fluoxétine, d’acétaminophène et de naproxène.

« Plusieurs personnes ont été rencontrées. Aucune accusation n’a été portée. » – SQ

Déroulement des faits

Le coroner a rappelé, dans son rapport, les faits précédant la collision. « Le 25 février, Mme Veilleux organise une rencontre d’amis chez elle alors qu’elle consomme de l’alcool et des substances illicites. Vers 4 h 30, le 26 février 2020, à bord d’un VUSoù elle est assise à l’arrière, côté passager, le groupe de cinq personnes se dirige vers le Casino de Montréal en empruntant l’autoroute 10 en direction ouest. » Pendant le trajet, Mme Veilleux a un « comportement erratique ».

Le conducteur s’arrête et, après une altercation, laisse sur le bord de la route la jeune femme. On apprend dans le rapport du coroner que « selon les passagers du VUS, ils auraient emprunté la prochaine sortie de l’autoroute 10 pour revenir chercher Mme Veilleux, mais ne l’auraient pas vue, ce qui n’est pas démontré par les caméras de surveillance d’un commerce sur le rang de l’Église ».

En ce qui concerne les impacts avec les trois voitures, le coroner indique que « la visibilité est l’un des facteurs contributifs à la collision. Pour un piéton habillé avec des vêtements foncés la nuit, étendu sur la route, la distance de perception du danger est de 0 mètre ».

Aucune accusation n’a été portée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires