Les candidats se dévoilent en public pour le poste de maire de Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Les candidats se dévoilent en public pour le poste de maire de Chambly
Les trois candidats après leur débat à la Salle des aînés, dimanche à Chambly. (Photo : Martine Veillette)

Le débat organisé dimanche après-midi par le Journal de Chambly à la Salle des aînés a été plutôt musclé. Un beau dimanche après-midi près de 200 personnes étaient venues y assister.

Marcel Bouchard et Fodé Kerfalla Yansané, les deux candidats indépendants, n’ont pas ménagé leurs efforts pour tenter de déstabiliser Alexandra Labbé, candidate de Démocratie Chambly. Elle a été apparemment ciblée comme étant l’adversaire la plus importante dans cette course à trois pour l’accession au poste de maire.

Tout au long du débat, M. Bouchard n’a pas cessé d’indiquer les craintes qu’il avait de voir le rapprochement entre le Mouvement citoyen de Chambly (MCC) et le parti de Mme Labbé, Démocratie Chambly.

« Nos liens avec le MCC, on ne les a pas cachés. Les deux candidates qui se présentent avec nous ont dû effectivement quitter les fonctions qu’elles occupaient au MCC pour rejoindre Démocratie Chambly », a alors indiqué clairement Mme Labbé.

« Pas selon le registre du gouvernement du Québec de ce matin. Selon le registre du gouvernement du Québec, elles sont encore en poste au MCC », a alors indiqué M. Bouchard, surprenant un peu tout le monde. L’information a été en effet constatée par la suite par le Journal.

M. Yansané a indiqué quant à lui avoir subi de l’intimidation de la part d’un membre de l’équipe de Mme Labbé.

Mme Labbé n’a pas répondu à ces attaques et a tenté de ramener le débat sur les idées de son programme.

La question du golf

Sur le plan environnemental, Mme Labbé a montré sa volonté de préserver l’ancien golf de Chambly. M. Bouchard veut sauver 50 % du parc. Pour M. Yansané « le terrain est privé. Si nous voulons l’avoir, faisons les choses de manière correcte sans brimer les droits des gens. Si je suis élu maire de Chambly, le pouvoir vous reviendra à vous, citoyens. Vous déciderez en dernier recours sur les enjeux environnementaux et patrimoniaux ».

Pas de police à Chambly

Il y a presque eu unanimité pour ne plus procéder de manière juridique afin que Chambly ait son propre corps policier.

M. Bouchard a été le seul à vouloir se battre pour qu’il y ait au moins un poste de quartier. « Ça reste à négocier. Ça prend un poste à proximité, pas à vingt minutes de Chambly. »

Pour Mme Labbé, il est nécessaire d’occuper la chaise laissée vide par Chambly à la MRC de La Vallée-du-Richelieu « pour avoir le service de proximité, une police à l’écoute de nos besoins. On a dépensé sans compter. Le service existe déjà, c’est la Régie ».

Même son de cloche pour M. Yansané. « L’argent utilisé pour des poursuites juridiques à ce sujet doit être utilisé à d’autres fins. »

L’unanimité

Après le débat, il est possible de dire que quel que soit le scénario, les séances du conseil municipal seront retransmises. Chacun des candidats en a fait la promesse, et ceci dès son élection.

Et l’après-maison Boileau

Les trois candidats semblent être en accord pour consulter la population afin de trouver une solution relativement à l’avenir du site.

Quant à l’avenir des candidats après leur élection, seul M. Bouchard a indiqué vouloir être, pendant deux ans et demi, « un maire de transition. Je ne solliciterai pas un autre mandat ».

Pour voir la vidéo de l’ensemble du débat : www.journaldechambly.com

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Crystiane Neveu Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Crystiane Neveu
Guest
Crystiane Neveu

Mme Labbé a su, à plusieurs reprises, ramener le débat et répondre aux questions posées par l’animateur. Toujours avec le sourire et des réponses très bien documentées sans égard aux attaques répétées de ses opposants. Pour ce qui est du MCC, j’aimerais rappeler que cette organisation et un groupement de citoyens et citoyennes de Chambly intéressé(e)s aux intérêts de la Ville sans plus. Alors d’y être attachée ou pas, ne représente pas une menace pour personne, comme on tente de laisser croire.