Les candidats invités à parler d’assurance-emploi

Les candidats invités à parler d’assurance-emploi

ÉLECTIONS. Les candidats aux élections fédérales dans Beloeil-Chambly ont profité d’une rencontre sur le régime l’assurance-emploi organisée par la Coalition des Sans-Chemise Haut-Richelieu/Rouville pour réitérer leurs engagements notamment concernant l’a

«Seulement 38% des gens peuvent espérer avoir accès à l’assurance emploi et nous allons montrer comment nous pouvons remonter la pente», a déclaré le candidat bloquiste, Yves Lessard. Selon lui, les règles d’admissibilité doivent tenir compte de particularités régionales afin de soutenir les travailleurs saisonniers.

La candidate libérale, Karine Desjardins, a renchéri dans le même sens. «La région a de grandes richesses, dont le secteur agroalimentaire où l’on retrouve beaucoup de travailleurs saisonniers. C’est pourquoi il faut abolir la réforme et diminuer le délai de carence à une semaine.»

Les autres candidats sont même allés plus loin en affirmant que le délai de carence, c’est-à-dire la période durant laquelle aucune prestation n’est versée au prestataire, qui est actuellement fixée à deux semaines, doit être aboli.

Les cotisations à l’assurance-emploi

Un autre sujet chaud de la soirée a été les cotisations à l’assurance-emploi, puisque les candidats sont divisés sur la question.

Karine Desjardins a affirmé que le parti libéral appuie la baisse des cotisations prônée par les conservateurs, mais que cela ne nuirait  pas aux travailleurs.

«En 2017, nous réduirons les cotisations à l’assurance-emploi de 1,88$ à 1,65$, ce qui allégera les charges salariales des employeurs et des employés, tout en assurant que nous pouvons investir pour renforcer l’assurance-emploi», est-il écrit dans le document du Parti libéral qui établit les engagements concernant ce régime présenté durant la soirée.

Pour sa part, le candidat néo-démocrate, Matthew Dubé a indiqué que le NPD désire geler les cotisations à 1,88 $. «C’est un montant en bas de la moyenne et cela va permettre que la caisse soit bien financée», a-t-il soutenu.

Celui-ci a aussi démenti les allégations d’Yves Lessard à l’effet que le NPD allait détourner les fonds de cette caisse. «Nous sommes contre la pige dans la caisse, nous voulons qu’elle soit illégale», a-t-il clamé à plusieurs reprises durant la soirée.

De son côté, le candidat bloquiste a indiqué que les cotisations ne devaient pas être fixées avant de prendre connaissance de la situation des chômeurs. «Nous devons regarder les besoins et combien d’argent est nécessaire pour y faire face», a-t-il affirmé.

Les candidats se sont néanmoins entendus sur un point, soit de mettre fin à la discrimination des nouveaux travailleurs et de ceux qui réintègrent le marché du travail.

«Nous voulons ramener le seuil d’admissibilité à  360 heures pour les personnes qui sont nouvelles sur le marché du travail ou qui veulent le réintégrer», a affirmé Matthew Dubé.

Karine Desjardins a, quant à elle, fait référence à la mesure prévue dans le document rédigé par son parti, selon laquelle les libéraux mettront fin à la pénalité plus élevée de 910 heures pour les nouveaux travailleurs ou ceux retournant sur le marché du travail.

Les candidats se sont aussi entendus sur l’importance d’avoir accès à des prestations dans le cadre d’un congé parental.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires