Les candidats des districts 5 et 6 de Chambly

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Les candidats des districts 5 et 6 de Chambly
L'hôtel de ville de Chambly. (Photo : archives)

Les candidats des districts 5 et 6 à Chambly présentent leurs priorités.

District 5

Serge Gélinas

Serge Gélinas est le candidat sortant du district 5 à Chambly. Élu sous le parti Action Chambly – Équipe Denis Lavoie depuis 2009, c’est 10 ans après, alors que le maire Denis Lavoie quittait l’Hôtel de Ville, que ce dernier a décidé de siéger en tant qu’indépendant. Il sollicite aujourd’hui un quatrième mandat. « Je me représente parce que Chambly est une ville exceptionnelle. Je suis un véritable indépendant qui n’a pas fait d’allégeance. » Quand on lui demande quels sont les projets qu’il a pour son district s’il était élu, il met de l’avant que le district Antoine-Louis Fréchette « est un quartier à maturité. Il n’y a plus de place pour construire, les parcs sont matures. Ce qui touche les citoyens du district, ce sont surtout des enjeux de ville ». C’est ainsi qu’il préconise la réhabilitation du site de la Bennett, le développement de l’ancien golf, le développement du parc industriel, la préservation et la mise en valeur du patrimoine bâti et culturel ou encore la mise en place d’un projet particulier d’urbanisme du centre-ville.

Serge Savoie

Serge Savoie est un candidat indépendant qui ne cache pas sa préférence à Alexandra Labbé pour présider le conseil municipal aux prochaines élections. « Il y a eu un regroupement d’indépendants, mais nous ne sommes pas une équipe. Je n’aurai aucun problème, en tant qu’indépendant, à travailler avec tout le monde. Cependant, j’ai apprécié les deux ans de la mairesse. J’étais sceptique au début et j’ai été agréablement surpris. Pourquoi enlever une personne qui n’a pas fait d’erreur dans un mandat écourté? On jurera dans quatre ans, après un vrai mandat. » Il y a 22 ans, l’homme a cofondé Posa source des Monts, où il s’occupe aujourd’hui des membres. Proche du milieu communautaire, il a été aussi travailleur de rue. « Je suis sur le terrain depuis 1990. J’ai une grande expertise du milieu communautaire à Chambly, que je souhaite amener au prochain conseil municipal. » Dans son quartier, il est heureux d’accueillir un poste de relève pour la régie de police. « J’espère que cela permettra une présence policière plus visible dans le quartier, car, aux abords de l’école de notre district et des deux écoles proches, la vitesse est très dangereuse. » Il veut également promouvoir le déplacement actif et favoriser la sécurisation des pistes cyclables et la sécurité des piétons.

District 6

Luc Ricard

Luc Ricard est candidat indépendant et le seul à avoir été élu par acclamation à Chambly. Après avoir été conseiller en 2009, sous la bannière du Parti municipal Chambly, il siège depuis 2013 comme conseiller indépendant du district 6. Il effectuera ainsi son quatrième mandat. « Je suis assez surpris d’être élu par acclamation, car Chambly est une ville très politisée. J’ai, en tous les cas, frappé aux portes des citoyens pour savoir ce que les gens ont pensé de ces quatre ans. Je continue à le faire, d’ailleurs, même si je suis élu. » M. Ricard ne cache pas son penchant pour la candidate Alexandra Labbé au poste de mairesse. « J’ai une position d’indépendant depuis plusieurs années. J’étais conseiller en 2012 et, aujourd’hui, sans aucune hésitation, j’appuie la candidature de Mme Labbé. La Ville va bien depuis deux ans. On reçoit toute l’information. Mais si Mme Daigneault est élue, je travaillerai avec elle. » M. Ricard tentera de trouver des solutions dans son district sur la vitesse des voitures et visera un meilleur aménagement du boisé Fonrouge. Il favorisera les pistes cyclables ou tentera de finaliser un projet de terrain de soccer synthétique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires