Les aînés confinés en résidence

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Les aînés confinés en résidence
L’équipe de François Legault a été claire : les aînés, c’est à la maison! (Photo : courtoisie)

Ils ont été ciblés comme étant les personnes vulnérables face au coronavirus; les aînés sont plus que jamais appelés à respecter les directives de santé publique ministérielles.

« Envoye à maison! » a repris François Legault de la bouche de Jean-Pierre Ferland pour faire comprendre aux aînés récalcitrants que leur place n’était ni dans les centres commerciaux, ni rassemblés dans les cafés populaires, mais bien en isolement pour leur sécurité et celle de tous.

« Ils peuvent prendre une marche dans les corridors ou à l’extérieur dans le stationnement, c’est encore permis. Pourvu qu’ils n’aillent pas dans un endroit public. Disons que l’on s’assure qu’il n’y a personne qui revienne avec des paquets », avance Daniel Kelly, responsable des loisirs à la Résidence de la Seigneurie, qui héberge 250 humains.

Ambiance au sein de la Résidence

Modifier une routine n’est pas un concept facilement concevable pour tous. Ce n’est pas plus facile pour les aînés aux habitudes ancrées.

« On sent une crainte tout à fait normale et parfois un sentiment d’anxiété. On tente de les rassurer du mieux que l’on peut. Nous sommes tous dans l’inconnu. Il est donc difficile d’avoir des réponses claires à donner. Je dirais que le plus gros vent de panique est passé. Les gens commencent à comprendre et à se résigner », décrit le responsable des loisirs.

« Envoye à maison » – François Legault

Premier décès au Québec

Un premier décès lié à la COVID-19 a été confirmé le 18 mars. Il est survenu dans une résidence privée pour aînés de Lavaltrie.

« Ça n’a pas résonné entre nos murs encore », répond brièvement M. Kelly quant à l’effet qu’aurait pu avoir ce décès au sein de la résidence de Chambly.

Occuper les résidants

« On leur a imprimé un petit journal dans lequel il y a des mots croisés, des mots cachés, des blagues, des pensées du jour et quelques informations utiles », fait part M. Kelly, qui tente d’user de créativité afin de divertir la clientèle.

Des familles de résidants sont venues et, comme partout ailleurs, n’ont pas pu voir leurs proches.

« Ils comprennent. Ils déposent des épiceries ou des petits lunchs. Ils les laissent à la réception et on s’assure que ça se rend. Les familles sont conciliantes », termine Daniel Kelly.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Brigitte C.
Brigitte C.
2 années

Je félicite la Résidence des Bâtisseurs pour leur rigueur ! Et à ma maman, une championne qui s’impose la quarantaine. Bravo à tous ces aînés qui comprennent les impacts de leur délinquance et qui font des sacrifices !