Les abribus de la route 112 en attente

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Les abribus de la route 112 en attente
Le transport en commun est de plus en plus important dans la couronne sud de Montréal, mais le transport en auto augmente aussi. (Photo : archives)

CARIGNAN. En décembre, exo a annoncé l’installation d’une quarantaine d’abribus sur son réseau d’autobus. Les abribus de la route 112, à Carignan, demeurent dans l’attente.

Les nouveaux abribus, qui viennent d’être mis en place, se trouvent à Beauharnois, Châteauguay, Hudson, La Prairie, Mascouche, Mirabel, Otterburn Park, Repentigny, Saint-Jérôme et Terrebonne.

Un processus de longue haleine

Le maire de Carignan, Patrick Marquès, ne nie pas la lenteur des démarches pour les abribus de la route 112, intersection du chemin de la Carrière et du chemin de Chambly. « Nous sommes toujours dans l’attente de ces abribus. Les démarches ont été entreprises il y a déjà plusieurs années. On y travaille. Les dernières rencontres avec exo, le ministère des Transports (MTQ) et les servies techniques de la Ville étaient en septembre, de mémoire. L’aménagement devrait être réalisé en 2020. »

Le MTQ corrige que « Le 2 août 2019, le Ministère, exo et la Ville de Carignan se sont rencontrés pour discuter des besoins et des demandes de la Ville liés à l’ajout d’abribus sur la R-112, à l’angle du chemin Chambly/chemin de la Carrière.

Le Ministère doit retourner une proposition afin d’intégrer différentes demandes de la Ville qui sont liées aux développements résidentiels récents et à venir.
L’ajout d’abribus est prévu dans le secteur R-112/chemin Chambly/chemin de la Carrière. Aucune date n’est encore arrêtée », stipule le MTQ.

« Quand on a terminé avec le Conseil intermunicipal de transport (CIT), c’était déjà en démarche, en 2016, ajoute Patrick Marquès. En 2017, on a fait aussi la demande, car il y avait le Faubourg qui s’en venait. Il y avait quatre abribus attitrés sur le territoire de Carignan. Deux emménagés en face du Faubourg, un au coin du chemin de Chambly/112 et un au coin de 112/des Carrières. Quand est venu le temps d’avoir l’autorisation des gens du MTQ, c’est là qu’on a rencontré des embûches disant que ce n’était pas une route pour avoir des arrêts d’autobus à cause de la vitesse, ce qui est aberrant. Finalement, ils ont compris que c’était déjà utilisé depuis plusieurs années, alors il fallait trouver l’endroit sécuritaire pour installer les abribus. »

« Le MTQ nous a promis une réponse en début d’année 2020. » – Vincent Tanguay

Une réponse au mois de janvier

S’ajoutant à la conversation, le directeur général de la Ville, Vincent Tanguay, apporte quelques précisions. « Le MTQ nous a promis une réponse en début d’année 2020. Nous devrions avoir l’autorisation, mais le MTQ n’est pas sûr exactement du positionnement par rapport à l’intersection. Nous avons entre-temps demandé à exo de commander les abribus. Si on a la réponse en début d’année, on va être capables de faire les travaux probablement vers la fin de l’année », dit le DG.

Ministère du Transport du Québec

« Le message global à retenir est que le Ministère travaille avec Carignan et exo dans l’objectif d’installer des abribus qui seront sécuritaires pour les piétons et les automobilistes », avance d’emblée le MTQ.

« Rappelons que la vitesse permise sur la R-112 est de 90 km/h, ce qui nécessite une attention particulière dans l’aménagement aux abords de la route. La construction d’un abribus sur cette route devrait se faire à un minimum de 10 mètres de la route afin de protéger les automobilistes et les piétons en cas de perte de contrôle. De plus, l’abribus ne doit pas nuire à la visibilité des véhicules situés à l’approche des différentes intersections. Des traverses piétonnes pour se rendre aux abribus doivent aussi être intégrées. Ces normes permettent d’assurer la sécurité de tous les usagers, particulièrement des piétons qui attendent l’autobus », commente le Ministère.

Nouvel abribus

Dans l’attente des abribus de la route 112, un nouvel abribus a été installé au début du mois de décembre à l’intersection des rues Henriette et Albanie. « Un aménagement était requis. Il a fallu canaliser le fossé, on a fait le lit de pierres, une dalle de béton a été déposée dessus et en début décembre, nous avons installé l’abribus. C’est une artère où il y a beaucoup d’achalandage pour le transport en commun », de compléter M. Marquès.

Bloc info

Le ministère du Transport du Québec situe dans le temps et nuance :

Le 7 décembre 2017, la première demande de la Ville de Carignan au sujet des abribus a été envoyée au MTQ. Toutefois, cette demande n’a pas pu être acceptée puisqu’elle ne tenait pas compte de plusieurs enjeux de sécurité liés à la vitesse permise sur la R-112 (90 km/h).

Le Ministère travaille de concert avec les municipalités et les organismes de transport collectifs désirant réaliser des aménagements dans l’emprise routière du Ministère afin de les informer des dispositions du Code de sécurité routière et des normes pour les Ouvrages routiers et de trouver des solutions.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de