L’envol du soccer!

Photo de Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Par Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
L’envol du soccer!
L'équipe féminine D2 A a remporté son championnat! (Photo : Courtoisie) (Photo : (Photo : Courtoisie))

Chambly L’Arsenal de Chambly a vécu une saison estivale pleine. Mais le club de soccer souhaite se développer davantage et compte bien sur l’instauration prochaine d’un terrain synthétique pour viser plus haut.

Le soccer va bien à Chambly. Très bien même, selon le directeur général de l’Arsenal, Patrick Morin : « En termes d’inscriptions, nous sommes revenus au niveau de 2019. On est le plus grand club de l’ARS Yamaska-Richelieu, avec 2 250 membres. Nous sommes assez surpris de compter autant de licenciés, car nous sortions de pandémie et les inscriptions avaient augmenté. »

Licence provinciale en vue

La bonne santé du club, son DG l’explique tout de même par la stabilité de son équipe dirigeante et sportive : « Année après année, nous avons construit nos programmes ainsi qu’organisé nos festivals d’ouverture et de fermeture. Les entraîneurs et les parents de joueurs s’investissent toujours autant dans la vie de l’association. Tout cela a fait progresser le club et a amené une stabilité qui attire le public. » L’heure est à la progression et désormais, cela se joue en coulisses avec, entre autres, la Fédération canadienne : « Nous possédons la licence régionale et postulons pour obtenir la provinciale, explique le dirigeant. On fera la demande lorsqu’on sera sûrs d’être acceptés. On compte l’avoir pour décembre 2023. » L’un des principaux enjeux de cette licence est de permettre aux équipes jeunes d’accéder à un certain niveau de compétition.

L’Arsenal de Chambly a prouvé sa capacité à former des jeunes avec les nominations récentes de Maelya St-Jacques et Maika Massé au camp de sélection du CF Montréal pour sa première génération d’équipe féminine. « On est très heureux pour ces deux filles, sourit le dirigeant. On leur souhaite d’aller le plus loin possible. Cela démontre la qualité de notre formation. On possède 412 coachs et assistants. C’est énormément de monde que l’on s’attache à former pour optimiser la qualité de nos joueurs. Notre seule exigence est l’âge minimal de 14 ans pour avoir la garantie d’un bon encadrement. On a besoin de beaucoup de monde et on ne remerciera jamais assez les parents de leur soutien. »

La formation, justement. Les programmes du club de soccer permettent aux jeunes de choisir leur rythme d’entraînement : « On en propose pour tous, poursuit Patrick Morin. Un jeune de neuf ans peut jouer entre une fois et quatre fois par semaine en plus du match en fin de semaine. C’est d’ailleurs l’une des recommandations de Soccer Canada. On essaie de se démarquer des autres structures là-dessus. »

L’autre grand enjeu actuellement pour le club est le terrain synthétique. L’Arsenal évolue essentiellement sur des gazons naturels dont les conditions de jeu dépendent forcément de la météo : « Nous sommes en négociations avec la mairie à ce sujet, assure le directeur général. C’est un point crucial pour notre développement. Pour cet hiver, nous nous entraînons au gymnase de l’école secondaire de Chambly ainsi qu’au stade du Haut-Richelieu. Avoir notre propre terrain serait un plus indéniable. »

Partager cet article