L’Entraide Plus : une bière à sa santé et un joyeux anniversaire

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
L’Entraide Plus : une bière à sa santé et un joyeux anniversaire
L'organisme L'Entraide Plus célèbre ses 35 ans et lance une campagne de financement. (Photo : Mathieu Pratte)

Le 8 décembre dernier, chez Bedondaine et Bedons Ronds, Chambly célébrait l’anniversaire de l’Entraide Plus, un organisme œuvrant depuis 35 ans auprès des aînés, ainsi que le lancement d’une bière de type Porter en l’honneur des « Gardiens de la mémoire ».

L’événement tenu à la brasserie artisanale marquait le début de la campagne anuelle de financement de l’organisme, ainsi que le lancement de la bière conçue par le brasseur Nicolas Bourgault en l’honneur de L’Entraîde plus et des aînés, auprès desquels elle œuvre, ces « Gardiens de la mémoire ». Pour chaque bière sociale vendue jusqu’à épuisement des stocks, 1 $ sera versé à l’organisme pour la rénovation de sa salle à manger.

« (…) on n’a jamais arrêté. » – Sylvie Blanchard

Des services en demande

« À l’époque, L’Entraide Plus a commencé avec le maintien à domicile. On envoyait des bénévoles faire le ménage chez les aînés qui ne pouvaient le faire eux-mêmes. Aujourd’hui, on y offre une panoplie de services », a relaté l’un des invités VIP de l’événement, André Lefebvre, connu pour son implication de 30 ans auprès de l’organisme. Le septuagénaire, qui en a été le président pendant 12 ans, y œuvre aujourd’hui encore comme bénévole. « J’y ai fait beaucoup de contacts et d’amis. C’est souvent le cas à L’Entraide plus. Tout le monde s’y donne un coup de main. C’est aussi la dynamique qui opère entre les organismes communautaires. L’Entraide Plus n’a jamais voulu doubler les autres services, mais y être complémentaire. » Aujourd’hui, l’organisme offre, en plus du maintien à domicile, des services d’aidants naturels, des ateliers pour briser l’isolement, des cours pour maîtriser l’usage autonome d’outils de communication, des repas au Resto-Entre, et plus encore. « La COVID a freiné nos ardeurs, mais les activités vont reprendre. Bientôt, il y aura un espace de projection cinéma à L’Entraide Plus. On pourra y voir des films, du théâtre, des documentaires », a annoncé M. Lefebvre.

André Lefebvre a œuvré pendant 30 ans à L’Entraide plus. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Qui dit entraide, dit communauté. À L’Entraide Plus, la communauté bénéficiaire croît, tout autant que ses besoins. « Les demandes explosent. Alors que d’autres organismes ont peiné et vu leurs services être interrompus pendant la pandémie, nous, on n’a jamais arrêté. On a continué à être très présents. On avait deux intervenantes qui aidaient à domicile, et là, on en a neuf », a rapporté, au cours de la soirée, Sylvie Blanchard, directrice générale du centre communautaire. Également présente à l’événement, la mairesse de Chambly, Alexandra Labbé, a offert quelques mots au journal quant à ce que représente l’organisme pour elle. « C’est en m’impliquant en politique que j’ai découvert L’Entraide Plus, et ça a été l’un de mes organismes chouchous depuis. Sa mission me parle, et j’aime la façon dont il rend ses services accessibles. C’est un organisme qui a une belle façon de livrer l’entraide. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires