L’entente des garderies en milieu familial approuvée à plus de 80 %

L’entente des garderies en milieu familial approuvée à plus de 80 %
Des responsables de service de garde de la Montérégie avaient manifesté devant les bureaux du député de Chambly. (Photo : archives)

Les membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) en milieu familial approuvent l’entente de principe à 82,4 %.

La FIPEQ-CSQ avait convenu une entente de principe avec le ministère de la Famille le dimanche 27 septembre pour le milieu familial régi et subventionné.

Les responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) affiliées à la FIPEQ-CSQ avaient déclenché une grève générale illimitée le 21 septembre dernier. Les parties ne s’entendaient pas sur l’interprétation de l’article 32 de la Loi sur la représentation de certaines personnes responsables d’un service de garde en milieu familial et sur le régime de négociation d’une entente collective les concernant. Cet article prévoit que les parties doivent convenir d’un emploi comparateur et négocier la rémunération des RSE en conséquence.

« Cette entente n’est qu’un premier pas vers une véritable reconnaissance des milieux familiaux au Québec. » – Valérie Grenon

Malgré une première concession venant de la FIPEQ-CSQ, d’utiliser l’emploi comparateur proposé par le Ministère, soit l’éducatrice non formée à l’échelon 1 rémunérée à 16,75 $ l’heure, les dernières offres gouvernementales représentaient l’équivalent de 12,83 $ l’heure avant le déclenchement de la grève. La fédération avait notamment proposé de recourir à un arbitre afin d’éviter le conflit et de trancher la question.

Le compromis a finalement été de confier l’interprétation de l’article 32, tant sur le plan du calcul qu’au sujet des emplois comparateurs, à un comité parrainé par un expert indépendant pouvant émettre ses recommandations. Les conclusions de ce comité s’appliqueraient le 1er avril 2022, mais le Ministère a accepté de bonifier sa dernière offre à 13,11 $ l’heure pour l’année 2019-2020 en guise d’avance sur l’ajustement salarial qui sera recommandé par le comité.

« Dans un contexte de recrudescence de la COVID-19, nous souhaitions trouver rapidement un compromis avec le Ministère. Cette entente n’est qu’un premier pas vers une véritable reconnaissance des milieux familiaux au Québec », explique la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

L’entente

L’entente prévoit une augmentation de la subvention du 11,8 % sur 4 ans, soit près de 3 % par année en moyenne. La subvention, qui est actuellement de 29,46 $ par jour par enfant, passera à 30,77 $ cette année et atteindra 32,94 $ en 2022-2023. Le taux horaire sera donc à 13,14 $ et sera majoré pour atteindre 13,93 $ l’heure en 2022-2023.

« Nous sommes donc encore loin de notre objectif, mais nous allons y travailler au cours de la prochaine année », soutient la FIPEQ-CSQ. (MV)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires