L’enfance vue à travers une lentille

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
L’enfance vue à travers une lentille
Photo de Stéphanie Lachance qui s’est méritée un prix en 2018. (Photo : Stéphanie de LachancePhoto)

Stéphanie Lachance, photographe chamblyenne, a remporté son 17e Award lors du Wedding & Portrait Photography International (WPPI) qui se déroulait à Las Vegas, le 13 juillet.

Qualifiées par certains de l’Oscar de la photo, les compétitions du WPPI sont très prisées dans l’univers de la photographie. Sous forme de conventions à Las Vegas, ville du vice au Nevada, ces compétitions accueillent 15 000 photographes de toutes sortes qui s’y massent dans le but, entre autres, de perfectionner leur art.

Compétitions

Mme Lachance a démarré les compétitions en 2015. En quatre ans, ce sont 17 Silver Awards qu’elle a amassés. Ces prix lui permettent de cumuler des points et de monter en grade. Actuellement au grade d’Associé avec ses 7,5 points, il lui manque 12,5 points afin d’atteindre l’échelon supérieur, soit celui de Master of WPPI. Les marches suivantes sont celles de Double Master of WPPI à 35 points, le Triple Master of WPPI à 50, et finalement, le Grand Master of WPPI à 65 points, l’ultime consécration.

« Je demande aux parents de ne pas trop s’immiscer dans la séance pour ne pas que l’enfant ressente de la pression. » – Stéphanie Lachance

Séance avec enfants

Spécialisée dans le portrait pour bébés et enfants, Stéphanie Lachance a ouvert, il y a plus de dix ans, à Chambly, son studio LachancePhoto. Pris sur le vif, un enfant bien photographié émeut naturellement. Pour ce résultat, une approche stratégique va de soi.

« Je demande aux parents de s’immiscer minimalement dans la séance pour ne pas que l’enfant ressente de la pression. J’essaie également de ne pas trop parler car l’enfant se met à réfléchir plutôt que de simplement être », confie la photographe qui doit passer une à deux heures par séance en retouches seulement.

Photographe à volume

Certains magasins à grande surface proposent, parmi une offre de services disparate, la photographie familiale.

« Ces commerces construisent leur offre sur le volume et non pas sur l’aspect personnalisé. Souvent, ce sont davantage des employés que des photographes créatifs. Je priorise l’approche humaine, échange préalablement avec les clients et comprends leurs besoins », nuance celle qui a été nommée parmi les 25 photographes de mariage les plus inspirants au Canada en 2011 et 2012, en plus d’être publiée dans le Wedding Bells Magazine.

L’idée d’exposer ses portraits tout en mariant cette démarche à une cause infantile germe actuellement en Stéphanie Lachance.

Boîte info

Notées sévèrement par des juges hautement qualifiés, les photos du WPPI sont soumises à des critères rigides.

1- Impact/Forte première impression

2- Originalité/Créativité

3- Degré de difficulté/Focus/Exposition

4- Retouches/Détails dans les ombres et la lumière/Balance des couleurs

5- Émotion/Communication/Histoire

6- Présentation de la photo imprimée et la qualité de l’imprimé

7- Éclairage de l’image

8- La pose/Le placement des éléments/Design

9- Composition/Point d’intérêt

10- Bonne représentation de la catégorie/Finesse

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Sansfacon Donald Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
newestplus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Sansfacon Donald
Guest
Sansfacon Donald

Toutes nos Félicitations !!