L’église de Marieville avant la bibliothèque

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
L’église de Marieville avant la bibliothèque
La Ville de Marieville reporte les travaux de la future bibliothèque pour venir en aide à son église. (Photo : archives)

Marieville reporte les travaux de construction de sa future bibliothèque pour venir en aide à son église.

La Ville de Marieville a annoncé dans un communiqué le report des travaux de construction de la nouvelle bibliothèque, dont le début avait été initialement prévu à l’été 2022, au printemps 2023. La Municipalité indique que ce report « permettra à la Ville d’engager des discussions officielles avec les représentants de la Fabrique de Marieville afin de trouver une solution pour restaurer l’église Saint-Nom-de-Marie ».

Caroline Gagnon, la mairesse de Marieville, n’a pas voulu répondre aux questions du journal concernant cette décision. Elle a indiqué que si les citoyens avaient des interrogations « ils savent où me trouver pour me parler et obtenir des réponses qui ne sont pas sensationnalisées ». Elle a cependant demandé au journal d’écrire, pour expliquer sa volonté de ne pas répondre, qu’elle « n’était pas disponible pour commenter ».

Mme Gagnon a cependant indiqué dans le communiqué que « Le conseil municipal a dû prendre une décision difficile, car nous rêvons depuis longtemps d’une nouvelle bibliothèque dans notre ville. Par contre, nous sommes convaincus qu’il importe que nous prenions le temps de considérer de façon rigoureuse toutes les avenues pour la préservation de l’église, en pensant aux générations futures ».

La paroisse n’a pas les moyens
À la paroisse, le curé de Marieville, Éloi Girard, a indiqué que les besoins financiers pour la réfection de l’église s’élevaient à 1,3 million de dollars. « Nous n’avons pas réussi a avoir le financement nécessaire. Il y a des discussions avec la Ville en ce moment pour qu’elle puisse faire ces travaux en échange de bâtiment appartenant à la paroisse. Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment. »

Il est assez fréquent de voir une Ville venir en aide à une église en acquérant un bâtiment annexe qui servirait à l’ensemble des citoyens, comme nous l’a confirmé Danielle Pilette, professeure associée au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’ESG-UQAM, spécialisée en organisation, gestion, finance et fiscalité municipale et territoriale. Cette dernière précise qu’il sera nécessaire, cependant, que la Ville vote « une résolution à la séance du conseil municipal pour accorder une aide financière à l’église ».

Parfois, le gouvernement provincial peut aussi proposer une aide financière par le biais de son Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux. Dans le cas de l’église de Marieville, la difficulté d’obtenir l’aide de Québec proviendrait du fait que le bâtiment n’est pas classé patrimonial.

En 2021, devant l’état de dégradation avancée de la façade, et en tenant compte d’autres chantiers en cours ou à venir, comme celui de la bibliothèque, la Ville avait indiqué ne pas souhaiter investir des deniers publics pour l’église. « La Ville de Marieville n’a été informée que très récemment de l’état de dégradation avancée du revêtement extérieur de l’église et ne peut, à ce moment-ci, assumer les coûts importants reliés à l’entretien immédiat du bâtiment en raison de ses nombreux projets déjà en cours et afin de respecter son budget », indiquait alors la Ville qui change d’avis aujourd’hui.

Achat de l’église
Il n’en reste pas moins que l’aide financière que pourrait apporter la Municipalité à la sauvegarde de l’église sera importante, vu le coût estimé des travaux. Ce coût pourrait être d’autant plus important que selon nos sources, la Ville envisagerait même d’acquérir l’église. Il n’a pas été possible d’avoir la confirmation de la Ville. À en croire le communiqué de la Ville, cette option serait envisageable. « Vu la situation pressante, la Ville de Marieville effectue actuellement des vérifications et des analyses diligentes afin d’examiner toutes les options possibles visant la préservation de l’église, sans toutefois compromettre les finances publiques », peut-on lire.

Inquiétudes
Même si plusieurs citoyens, dans leurs commentaires sur les réseaux sociaux à cette annonce faite par la Ville, sont favorables à financer les travaux de réfection de l’église en retardant la construction de la bibliothèque, plusieurs espèrent que cela se fasse sans hausse de taxes.

« Madame la mairesse, auriez-vous l’obligeance de respecter les demandes de vos payeur de taxes, svp? L’église, très peu de personnes l’utilisent. Alors non, on n’en veut pas. Ou, du moins, cent fois plus petit et moins coûteux! »; « Pourquoi ne pas joindre les deux projets? Pratiquement plus personne ne va à l’église… Sauvez le patrimoine et faites la bibliothèque à l’intérieur!

On sortirait de l’ordinaire et on sauverait peut-être un peu d’argent, tant qu’à la sauver et que personne n’y aille. En autant que la réfection de l’église n’apparaisse pas sur nos taxes… »; « Ça va certainement passer par un règlement d’emprunt qui doit être voté; donc, il faut garder l’œil ouvert dans les publications (Journal de Chambly) qui font appel à la population pour aller voter des résolutions comme celle-ci. »

Il est possible de lire dans le communiqué de la Ville que l’objectif de construire une bibliothèque n’est que repoussé d’une année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Vincent S.
Vincent S.
2 mois

C’est une très belle église; je suis déjà entré à l’intérieur. Avec toutes ces églises qui disparaissent, c’est une partie de notre histoire qui s’en va..