L’école Saint-Vincent dévoile le fruit des travaux

L’école Saint-Vincent dévoile le fruit des travaux

Le maire de Saint-Césaire, Guy Benjamin, et la présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières, Andrée Bouchard, ont dévoilé le nouveau logo de l’école Saint-Vincent.

Crédit photo : Xavier Demers

L’école Saint-Vincent a officiellement inauguré le fruit de ses travaux d’agrandissement.

Les travaux ont permis à l’école de se doter entre autres d’une nouvelle bibliothèque, d’un gymnase double, de nouveaux casiers, de six nouvelles classes et d’une cafétéria.

La première pelletée de terre a été faite au mois de juin 2016. Le projet a coûté environ 9,5 M$, provenant du ministère de l’Éducation, de la Commission scolaire des Hautes-Rivières et de la Ville de Saint-Césaire.

« C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous accueillons aujourd’hui pour l’inauguration de l’agrandissement », a déclaré la directrice de l’école Saint-Vincent, Chantal Majeau.

« On s’est donné le mandat de créer un sentiment d’appartenance, a ajouté le président du conseil d’établissement, Yan Verhoef. Nous voulons que les élèves soient fiers de faire partie de la famille de l’école Saint-Vincent. »

« Le conseil a cru en ce projet puisqu’il est important d’investir dans notre école primaire pour que les jeunes familles puissent profiter d’installations à la hauteur de leurs besoins », a pour sa part indiqué le maire de Saint-Césaire, Guy Benjamin.

Les besoins d’agrandissement étaient criants. En 2014, près de 175 enfants étaient menacés d’être relocalisés dans une école à Ange-Gardien d’ici quatre ans, en raison de la croissance démographique.

« Il y avait des besoins à la fois à Ange-Gardien et à Saint-Césaire, a déclaré la présidente de la CSDHR, Andrée Bouchard. Au début, on a fait une demande d’école. C’est après avoir compris comment l’esprit de communauté de ces municipalités était important qu’on a transformé notre demande en deux agrandissements. C’est une belle réussite. »

Expropriations

Le projet d’agrandissement a nécessité l’expropriation de 21 familles dont les maisons étaient situées près de l’école.

« Lorsqu’on m’a attribué à l’école Saint-Vincent, il y a de cela quatre ans, j’ai eu de la difficulté parce qu’il y avait plusieurs maisons devant, a relaté Mme Majeau. Pour que ce projet puisse prendre forme, il fallait mettre en œuvre un processus qui amenait de grands bouleversements pour des familles qui habitaient près de l’école. C’est grâce à ces familles et à Saint-Césaire que ce projet a pu se réaliser. »

Marie-Josée Forget et son fils étaient d’ailleurs présents pour voir la plaque commémorative de remerciement envers les familles expropriées.

« Je suis contente, mais en même temps, c’est dur, mes enfants sont nés ici, a affirmé Marie-Josée Forget, émotive. Ça a un beau résultat. Je suis venue faire mon deuil en venant ici. »

« Que dire des voisins à qui on a causé bien des soucis et même des souffrances… tout cela, pour vos enfants, nos élèves. Mme Forget, accueillez tout notre respect », a indiqué Andrée Bouchard.

Nouvelle image

L’école Saint-Vincent en a profité pour dévoiler un nouveau logo, un nouvel emblème pour son équipe sportive, les Ouragans, et son nouveau slogan « Affiche tes vraies couleurs ».

Les élèves de la chorale de l’école ont aussi offert une très belle prestation en interprétant la chanson True Colors, relativement au nouveau logo et au slogan.

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de