Le triathlon extrême XTRI Canada Man / Woman est de retour

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Le triathlon extrême XTRI Canada Man / Woman est de retour
Le triathlon extrême Canada Man/Woman est de retour. (Photo : Endurance Aventure)

Des Chamblyens prendront part à un triathlon extrême à Lac-Mégantic, le 3 juillet prochain.

Des athlètes en provenance du monde entier prendront le départ de la cinquième édition du Triathlon extrême Canada Man/Woman de Lac-Mégantic, organisé par Endurance Aventure. Parmi eux, deux Chamblyens tenteront de relever le défi, soit Roxanne Létourneau et Samuel Côté.

Un parcours de titan

Âgé de 23 ans, M. Côté s’est dit « passionné par le dépassement de soi et toujours à la recherche du prochain défi ». Il sera servi lors de cette étape canadienne de la série XTRI World Tour, qui s’amorcera à 4 h 30 dans le lac Mégantic et se terminera au sommet du mont Mégantic.

226 km
C’est ce qu’il faudra parcourir à la nage, à vélo puis à la course.

Les athlètes auront jusqu’à minuit pour compléter un parcours de 226 km, entamé à la nage, puis poursuivi en plein cœur de la forêt et des montagnes canadiennes. Ils devront d’abord faire 3,8 km de nage dans le lac. Ensuite, ils auront 180 km à parcourir à vélo en empruntant la route des Sommets, incluant 2500 m de dénivelé positif. Le tout sera couronné d’une course de 42 km sur route et sentiers, dont 1200 m de dénivelé positif, culminant à l’Observatoire du Mont-Mégantic.

Une édition festive

« Pour nous, c’est le grand retour, entame en entrevue Marianne Lacasse, responsable des communications d’Endurance Aventure. Cette année, on pourra inviter le grand public, les gens de la population, ceux de l’extérieur, à venir assister au triathlon, à son départ ainsi qu’à l’arrivée au sommet. »

Samuel Côté. (Photo : Endurance Aventure)

Un transport a été prévu pour emmener le public et les bénévoles jusqu’au sommet du mont, en autobus, afin de leur permettre d’assister à l’arrivée des athlètes. « L’année passée, en raison des limites sanitaires en vigueur, les personnes autorisées à être au sommet et les participants se devaient de descendre assez rapidement pour éviter qu’il y ait un attroupement, ce qui ne permettait pas de savourer l’arrivée comme il se doit, d’indiquer Mme Lacasse. Mais cette fois, ce sera vraiment une célébration, avec un foodtruck (camion-restaurant) sur les lieux.

Il y aura des points de contrôle dans les différentes municipalités entourant Lac-Mégantic, où des assistants bénévoles accueilleront les participants. Les athlètes pourront y faire des haltes, manger et reprendre des forces, et faire réparer leur vélo s’il y a lieu. On veut faire de chaque halte un événement mémorable pour permettre aux gens de la communauté régionale de s’approprier le défi en y donnant leurs couleurs. Nos bénévoles sont souvent issus de cette communauté, car nous couvrons un grand territoire. »

Pour avoir une idée de l’intensité du Triathlon extrême Canada Man/Woman, il est possible de visionner un court documentaire monté à partir des images de l’édition 2021, offert en ligne sur la chaîne Vimeo d’Endurance Aventure.

Il y aura 180 km à parcourir à vélo en empruntant la route des Sommets. (Photo : Endurance Aventure)
Sommet du Mont-Mégantic. (Photo : Endurance Aventure)
Partager cet article