Le sport pour retrouver le bonheur

Par Martine Veillette
Le sport pour retrouver le bonheur
Nancy Benfeito a été sacrée Miss Univers dans sa catégorie bikini en 2019. (Photo : courtoisie)

Il y a quelques années, Nancy Benfeito a décidé de changer son quotidien et de mettre davantage l’accent sur l’entraînement. Un changement bénéfique pour celle qui s’adonne maintenant au culturisme et qui enseigne différents sports fitness.

« Je ne me sentais plus à la bonne place et j’avais pris du poids. En 2011, j’ai décidé que c’était assez. J’ai commencé à suivre des cours de Zumba. J’ai aimé ça. Je me suis dit que j’aimerais ça transmettre ce que j’ai ressenti et mon changement d’attitude à d’autres », relate la femme de 47 ans.

C’est ainsi qu’elle s’est mise à donner des cours de Zumba plusieurs fois par semaine. S’y sont ajoutés d’autres sports de fitness, comme des cours de bootcamp et, plus récemment, le culturisme. Mme Benfeito a suivi des formations pour être instructrice. « J’ai passé du Zumba au fitness. Là, j’enseigne de tout! », s’exclame-t-elle.

La comptable de formation a donc diminué les heures qu’elle passe avec les chiffres pour bouger. « Je suis toujours comptable, mais à temps partiel. C’est un meilleur équilibre entre les deux. À temps plein, je ne serais plus capable de le faire », soutient la résidante de Carignan.

« Je ne me sentais plus à la bonne place et j’avais pris du poids. En 2011, j’ai décidé que c’était assez. J’ai commencé à suivre des cours de Zumba. J’ai aimé ça.» – Nancy Benfeito

Miss Canada et Miss Univers

En juin dernier, Mme Benfeito a gagné un concours de culturisme dans sa catégorie Master, soit 40 ans et plus, bikini, la déclarant Miss Canada. Ce prix lui a valu de s’envoler pour Miami afin de représenter le pays lors de la compétition internationale, où elle a aussi fini en première place dans sa catégorie, devenant ainsi Miss Univers. Elle a ainsi remporté son laissez-passer pour maintenant compétitionner chez les professionnelles.

Cette aventure avec le culturisme s’est amorcée au début de l’année 2018. « Je me suis dit que je donnais beaucoup de cours; j’avais besoin de prendre du temps pour moi. J’ai essayé et j’ai eu la piqûre pour les compétitions », relate Mme Benfeito.

En 2018, elle a approché Bruno Robidoux, qui entraîne des personnes dans cette discipline au Gym chez Trottier, à Chambly. « Je suis une fille de défis. Je l’ai approché pour qu’il m’entraîne pour faire des compétitions. Avec lui, j’ai appris beaucoup », soutient l’athlète.

Chez les pros

La Carignanoise compétitionne maintenant contre les professionnelles. « Si je me qualifie dans les trois premières de ma catégorie, je serai très satisfaite », dit-elle avec un petit rire.

Elle souhaite poursuivre dans cette discipline tant que son corps le lui permettra. « Tant que je suis capable et que je vieillis en santé », affirme-t-elle. Elle ajoute ne pas savoir où cela la mènera, mais qu’elle peut relever des défis chaque année dans le culturisme.

Mme Benfeito s’est aussi mise à entraîner d’autres athlètes en culturisme, dont l’une a remporté le premier prix dans la catégorie transformation au Canada et à l’international.

L’athlète se réjouit de pouvoir compter sur l’appui de son entraîneur pour l’aider à en entraîner d’autres. « J’ai appris beaucoup avec lui. Il m’a guidée et est devenu une inspiration », dit-elle. Elle poursuit en indiquant qu’il est toujours ouvert à répondre à ses questions et à superviser ses programmes d’entraînement et de nutrition.

L’entraînement fait aujourd’hui entièrement partie de sa vie. À preuve, au moment de l’entrevue, elle était mise à l’écart de l’entraînement pour une semaine en raison d’une blessure à l’épaule. « Ça me rend folle, je ne sais pas quoi faire de mon temps », soutient-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de