Le sport de chez nous

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Le sport de chez nous
(Photo : archives)

Le premier ministre François Legault a l’intention de faire du hockey le sport national du Québec, de manière officielle. Mais qu’en pensent les écoles et les clubs sportifs de Chambly?

Le projet du gouvernement caquiste implique d’imposer l’enseignement de notions de hockey et de patinage dans le programme scolaire.

Des recommandations

Le Comité québécois sur le développement du hockey, formé à la demande de M. Legault, a proposé plusieurs recommandations pour favoriser ce sport, popularisé par tant de légendes québécoises à travers les générations. Parmi les neuf directives, on compte celles de hisser le hockey au rang de sport national; inclure l’apprentissage du patin sur glace dans le programme scolaire du primaire; rendre le hockey accessible à tous; privilégier le développement du hockey féminin; doter le Québec d’infrastructures appropriées au développement du hockey; et conférer à Hockey Québec le pouvoir de gouverner et de guider l’avenir du hockey québécois.

« Il ne faudrait pas négliger les autres disciplines sportives, dont le soccer, mais aussi toutes les autres. » – Patrick Morin

La réaction de l’AHMC

En réaction au projet, l’Association de hockey mineur de Chambly entend suivre « avec intérêt les développements » qui succéderont au rapport publié par le Comité. « Le rapport met en évidence plusieurs pistes d’amélioration pour offrir une meilleure expérience aux jeunes hockeyeuses et hockeyeurs de la province. Nous accueillerons avec plaisir toute amélioration, suggestion, soutien pour permettre à nos jeunes, ainsi qu’à nos bénévoles, de profiter et d’offrir la meilleure expérience pour ces derniers », a déclaré par courriel Jonathan Richard, vice-président du service des communications et de la publicité à l’AHMC.

Et les autres sports, dans tout ça?

Selon Patrick Morin, directeur général du Club de soccer l’Arsenal de Chambly, même si c’est une bonne nouvelle pour le hockey, « Il ne faudrait pas négliger les autres disciplines sportives, dont le soccer, mais aussi toutes les autres. Pensons au karaté. Il y a beaucoup de sports qui permettent de se développer sur le plan musculaire et qui permettent aux jeunes de bénéficier de nombreux apports qui dépassent le champ de bénéfices du hockey », exprime le directeur en entrevue.

« Il est évident que chacun prêchera pour sa paroisse et dira qu’il aimerait que son sport soit favorisé, suggère quant à lui Sylvain Lemire, directeur de Karaté Chambly. Pour moi, tous les moyens sont bons pour faire bouger les jeunes et les maintenir en santé. J’ai trois adolescents à la maison et je sais à quel point il est difficile de les faire lâcher leur tablette! L’important, que ce soit au travers du karaté, du hockey ou d’un autre sport, c’est que les jeunes puissent s’amuser et se maintenir en forme. » Mais comme M. Morin, il insiste sur l’importance de laisser aux jeunes la possibilité de choisir le sport qui leur convient le mieux, « que ce soit pour développer leur musculation, leur forme physique ou leur souplesse. Si un jeune se plaît à mon école, tant mieux. S’il préfère s’adonner à une autre activité ailleurs, c’est parfait aussi. L’important est qu’il s’y sente bien et en santé ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires