Le RSEQ Montérégie fête ses 50 ans

Le RSEQ Montérégie fête ses 50 ans
Les quatre bâtisseurs honorés : Jean-Paul Parent, Jean Grimard, Sylvie Cornellier et Guy Giroux. (Photo : courtoisie)

Le Réseau du sport étudiant du Québec – région de la Montérégie (RSEQ Montérégie) – a célébré récemment ses 50 ans lors d’une soirée spéciale réunissant une centaine de personnes qui gravitent autour du sport étudiant en Montérégie.

Cette soirée aura également été l’occasion d’honorer quatre de ses bâtisseurs, soit Guy Giroux, Jean Grimard, Jean-Paul Parent et Sylvie Cornellier. Ils ont participé au développement de l’organisme depuis 50 ans.

« Je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont collaboré à l’essor de notre instance régionale. Je suis fière d’appartenir à cette belle famille du RSEQ Montérégie », a déclaré Sylvie Cornellier, directrice générale du RSEQ Montérégie. Elle est à la tête du RSEQ Montérégie depuis maintenant 30 ans. À son arrivée, en 1989, on comptait 176 équipes dans la région. À ce jour, on en dénombre 1300.

« Si nous avons connu une expansion si exceptionnelle au cours des 50 dernières années, c’est grâce à l’équipe au bureau. Au fil des ans, nous sommes devenus la plus grosse région du Québec en termes du nombre d’équipes sportives », a affirmé Dominique Dussault, présidente du conseil d’administration.

Un peu d’histoire

Avec la publication des premières politiques du sport scolaire du ministère de l’Éducation, fondées sur le constat que la porte d’entrée du sport dans la société est le sport à l’école, la Fédération du sport scolaire du Québec a vu le jour en 1968.

Dans cette vague, différentes instances régionales ont été mises en place à travers la province. Les activités en Montérégie ont débuté avec la création d’un premier calendrier de compétition composé de sept disciplines : athlétisme, badminton, basketball, cross-country, gymnastique, handball et volleyball.

Le Championnat régional de cross-country a marqué les annales le 25 octobre 1969. C’était la première compétition officielle de l’association. Puis, en 1970, l’association organisait le Championnat provincial d’athlétisme, au parc Seaway, à Saint-Lambert.

L’adoption de règlements généraux provisoires, en 1971, a permis à l’organisme d’amorcer son développement sur des bases un peu plus solides. Les lettres patentes ont été accordées en 1974 et l’organisation a modifié son nom en 1975 sous l’appellation : Association régionale du sport scolaire Richelieu.

Une transformation majeure s’opère en 1989 avec l’Association régionale du sport étudiant du Richelieu. C’était l’année de la fusion de trois fédérations chapeautant le sport étudiant.

Dans les années 90, l’association a poursuivi son développement avec la création de la commission sectorielle et des comités techniques. L’arrivée des technologies de l’information a modifié considérablement le travail quotidien de l’équipe.

Puis, cinq ans après avoir participé au premier gala provincial, l’association a présenté son premier gala d’excellence régional en 1990.

Les années 2000 ont vu l’apparition des ateliers des 3R sur l’éthique sportive et la bonification des programmes des saines habitudes de vie.

Une deuxième transformation corporative annonce une nouvelle image de marque : le Réseau du sport étudiant du Québec – région de la Montérégie, en 2010. Maintenant, en 2019, le RSEQ Montérégie compte près de 22 000 élèves-athlètes, 1300 équipes participant à 18 disciplines sportives.

Tout au long de la présente saison, l’instance régionale racontera les divers pans de son histoire par son site Web et ses médias sociaux. (MV)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de