Le rôle d’un député fédéral

Le rôle d’un  député fédéral
Anthony Rota a été élu en tant que 37e président de la Chambre des communes pour la 43e législature. (Photo : courtoisie - Chambre des communes du Canada)

Les députés ont de nombreux rôles à jouer dans leur carrière en tant que parlementaires, et chacun de ces rôles comporte de lourdes exigences tant sur le plan des connaissances que sur le plan du travail.

La fonction de représentation

Le premier rôle du député est évidemment de représenter ses électeurs. Le Canada est actuellement divisé en 338 circonscriptions, chacune élisant un député pour siéger à la Chambre des communes. On ne sait pas au juste si, en sa qualité de représentant du peuple, le député devrait idéalement interpréter l’opinion publique et en fin de compte la façonner, ou se borner plutôt à transmettre le point de vue de ses électeurs aux gouvernants.

Le député représente aussi ses électeurs de multiples façons à la Chambre des communes. Il peut par exemple : faire valoir leur point de vue au cours des débats et proposer des mesures en leur nom; prendre part au processus législatif, ce qui permet à ses électeurs de jouer au moins un rôle indirect dans l’élaboration de mesures importantes qui les touchent directement; faire une brève déclaration à n’importe quel sujet – par exemple une question qui concerne ses électeurs – immédiatement avant la période réservée aux questions, aux termes de l’article 31 du Règlement; intervenir pendant la période de questions dans l’espoir d’inciter un ministre à modifier ses politiques ou à mettre en place des politiques qui soient plus conformes aux vues de ses électeurs; intercéder par écrit ou de façon plus directe auprès des ministres à propos de questions d’intérêt public.

La fonction législative

La fonction législative est une fonction largement exercée par le gouvernement, les députés du parti au pouvoir occupant d’habitude au moins la majorité simple des sièges à la Chambre des communes. Les simples députés ne jouent qu’un rôle indirect dans le processus législatif. Jadis, le Parlement était le principal dépositaire de l’initiative législative, mais aujourd’hui, le rôle législatif du Parlement et des députés consiste pour l’essentiel à améliorer les politiques et non pas à les formuler.

La fonction de surveillance

La fonction de surveillance se décline en quatre branches : Examen des dépenses gouvernementales; jours désignés (travaux des subsides); comités parlementaires; questions orales.

L’examen des dépenses gouvernementales est par conséquent un élément essentiel de la fonction de surveillance des députés. Ils s’en acquittent de diverses façons, entre autres par l’examen des prévisions de dépenses des ministères au sein des comités. Ils peuvent interroger des ministres et des hauts fonctionnaires au sujet des projets de dépenses des ministères. S’ils jugent que les dépenses proposées sont excessives, les membres d’un comité peuvent exiger dans leur rapport la réduction ou la suppression de postes de dépenses particuliers. (JCN)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires