Le retour des festivals sportifs

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Le retour des festivals sportifs
Le Festival du hockey adapté se tenait le 27 mars dernier. (Photo : archives)

Le retour de certains événements annuels rassemble les sportifs de la région dans plusieurs disciplines.

Après plusieurs éditions manquées en raison de la COVID, c’est la tenue des festivals sportifs qui a fait plaisir aux amateurs de crosse et de hockey.

Le festival de crosse

L’Association de crosse de Chambly, qui vient d’organiser sa deuxième journée portes ouvertes, participait aussi, le 9 avril dernier, au festival d’ouverture de la saison de crosse, de même que les associations de Roussillon, Saint-Hubert, Valleyfield et les Centurions, qui se tenait à Greenfield Park. Venus équipés de leur casque et de leurs gants, les joueurs des cinq associations de la Rive-Sud, secteur de Montréal, ont pu s’adonner à la pratique de leur sport devant les intéressés présents pour profiter du divertissement gratuit. Rappelons que la saison officielle débutera dans un mois.

536 $
C’est le montant des dons collectés pour l’Association PAUSE lors du festival de hockey adapté

Les Jeux du Canada

Sport autochtone à l’origine, la crosse était connue sous les noms « baggataway » pour les Algonquins, « kabocha-toli » pour les Choctaws, et « tewaarathon » pour les Mohawks. Bien qu’elle soit devenue un sport national qui gagne en intérêt chaque année, c’est sur le plan de la compétition que l’on a tardé à suivre le pas. Au cours de l’été 2020, la Fédération de crosse du Québec a annoncé que la crosse ferait un retour aux Jeux du Canada, dont elle était absente depuis 1985. Le Québec sera donc représenté par une équipe unifiée formée des communautés francophone, anglophone et autochtone, aux Jeux du Canada 2021, qui ont été repoussés à cette année.

« La crosse permet aux athlètes de pratiquer un sport rapide et intense tout en apprenant l’importance de la rigueur, de la concentration et du respect », décrit La Crosse Québec.

Le Festival de hockey adapté

Après deux ans d’annulation, le Festival de hockey adapté de Saint-Jean-sur-Richelieu a aussi pu avoir lieu cette année, le 27 mars dernier, réunissant des joueurs de Chambly, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sainte-Julie, Varennes, Mirabel et Québec, et présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

« Le tournoi n’a pas lieu à Québec, cette année. La reprise des activités a été trop juste », explique Julie Branco, Chamblyenne impliquée auprès du hockey mineur adapté et dont le fils, Colin, fait partie des joueurs. Ces derniers ont pris part à l’événement de Saint-Jean, qui a permis à la communauté sportive de se retrouver malgré l’annulation de ses autres activités d’envergure.

Lors du festival, la vente de consommations alimentaires a permis de ramasser 536 $ pour l’Association PAUSE, un organisme qui a pour mission d’accueillir, de soutenir et de défendre les intérêts des personnes ayant une déficience intellectuelle, et/ou un TSA, et leur famille, sur le territoire de la MRC du Haut-Richelieu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires