Le recyclage fait monter les taxes municipales

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Le recyclage fait monter les taxes municipales
Les services de recyclage et les écocentres de la MRC de Rouville font augmenter les taxes municipales. (Photo : courtoisie)

Les municipalités de Saint-Mathias, Saint-Césaire et Sainte-Angèle-de-Monnoir viennent d’adopter leurs budgets 2021 respectifs, annonçant les taxes que devront payer leurs citoyens, dont la hausse est essentiellement attribuable aux services de collectes de la MRC.

« Ils y sont allés fort sur le recyclage ! » – Jean Rioux

À Saint-Mathias

Malgré une faible augmentation de la valeur imposable du territoire de Saint-Mathias, le taux de taxes foncières a quand même pu être gelé afin que la taxe de base soit maintenue à 0,6275 $ du 100 $ d’évaluation, sans changements. Le taux agricole a quant à lui diminué de 3 cents seulement, pour finir à 0,53 $ du 100 $ d’évaluation.

Le conseil municipal a tenu à préciser que si toutefois, le compte de taxes pour une maison moyenne a augmenté d’un peu plus de 1% (de 81 $), cette hausse est attribuable aux frais engendrés par les services de recyclage et de récupération des déchets de la MRC de Rouville et des écocentres, et n’est donc pas du ressort de la municipalité. « Ils y sont allés fort sur le recyclage ! », a lâché Jean Rioux, conseiller du district 4, en ayant l’approbation des autres lors de la séance extraordinaire du 17 décembre dernier. Rappelons que l’écocentre situé à Marieville est fonctionnel depuis la mi-octobre.

Pour les élections, on prévoit dépenser 51 000 $ en charges d’administration, et on alloue 36 000 $ à la lutte contre la COVID-19. Le budget 2021 de la Municipalité s’élève ainsi à un total de 6 464 235$, ce qui représente une hausse d’environ 6 % par rapport au budget 2020. « Cette augmentation s’explique surtout par les compensations financières reçues du gouvernement du Québec pour la lutte à la COVID-19 et pour les municipalités rurales de la Communauté métropolitaine de Montréal », indique la mairesse, Jocelyne Deswarte. « Nous pouvons nous permettre de baisser les taxes des agriculteurs grâce à la compensation de la CMM. »

En termes de projets majeurs prévus, les investissements importants inscrits au programme triennal d’immobilisation (PTI) de Saint-Mathias impliquent notamment l’obtention d’un nouvel abri pour le calcium au garage municipal, le projet de réfection complète du bâtiment situé au 37, Chemin des Épinettes, l’aménagement de jeux et loisirs au parc Wilson, la réfection complète de rues, et l’achat et l’installation de bornes de recharge électrique, toujours dans l’esprit du virage vert. 

La mairesse a toutefois annoncé que la demande faite par Saint-Mathias auprès du Ministère de l’Éducation, pour bénéficier d’un fonds d’aide afin de se doter d’une piste BMX, à été refusée.

À Saint-Césaire

À Saint-Césaire, le 21 décembre dernier, le conseil municipal a adopté un budget stable, impliquant un gel des taxes et une hausse de 1,25 % des revenus et dépenses de la municipalité.

La hausse de la valeur imposable et des taxes de services fait augmenter la moyenne du compte à environ 3 %. Comme pour d’autres municipalités de la MRC, ce sont les services de collecte des matières résiduelles, recyclables et organiques qui font augmenter les taxes, de 52,41 $ ici, et le service de la dette qui y ajoute 77,33 $, pour une facture de 2530,41 $ pour le compte d’une résidence moyenne.

Saint-Césaire prévoit investir 39 643 798 $ dans divers projets de son PTI, incluant 

le resurfaçage de routes et la réfection de ponceaux, le remplacement de la conduite d’amenée du chemin St-François qui en coûtera pas moins de 6,75 M $, des rénovations du garage municipal, des travaux sur le réseau d’aqueduc et d’égouts financés majoritairement par le programme de la Taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ), le réaménagement du cours d’eau Soulanges, et la reconstruction d’un aréna évaluée à plus de 8 M de dépenses, mais dont les deux tiers devront être subventionnés.

À Sainte-Anglèle-de-Monnoir

Dans le budget 2021 adopté par Sainte-Angèle-de-Monnoir, on parle d’une taxe de base de 0,57 $ du 100 $ d’évaluation, demeurée stable, mais d’une augmentation du taux de la taxe foncière de 1 % qui est aussi attribuable à la tarification des services pour les égouts et les collectes sélectives de la MRC.

À Richelieu

À Richelieu, le budget 2021 adopté lors de la séance extraordinaire du 17 décembre dernier prévoit une hausse de 651 971 $ par rapport à 2020, soit de 8,74 %, « surtout due à l’écocentre de Marieville » précise le maire, Jacques Ladouceur.

Question aux lecteurs :

Que pensez-vous des faits saillants des budgets présentés ?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires