Le projet résidentiel sur la rue Briand refusé par la Ville

Le projet résidentiel sur la rue Briand refusé par la Ville

DÉVELOPPEMENT. Le projet résidentiel de la rue Briand entre les rues Barré et Salaberry à Chambly ne verra pas le jour en raison de l’opposition de nombreux résidents du secteur. La Ville a décidé de retirer le règlement permettant sa réalisation.

Lors de la consultation publique du 2 juin, plusieurs citoyens avaient manifesté leur désaccord envers ce projet résidentiel. La Ville a par la suite ouvert un registre le 22 juillet et 125 résidents du secteur sur 323 personnes ont signé alors que seulement 43 signatures étaient nécessaires.

La citoyenne qui était venue faire part de ses inquiétudes lors du conseil municipal du mois de juin se dit très soulagée du dénouement de ce dossier.

«J’ai été impressionnée du nombre de signatures étant donné que le registre s’est tenu durant les vacances de la construction. Au départ, j’étais inquiète», affirme-t-elle.

Selon la conseillère municipale Francine Guay, l’accessibilité au registre est un élément sur lequel la Ville doit travailler. «Je crois que les heures d’ouverture du registre devraient être prolongées et qu’il devrait être fait à un moment convenable», soutient-elle.

Elle se questionne aussi sur le fait qu’elle a été la seule à voter contre le projet de règlement lors du conseil municipal de juin. «Je ne peux pas croire qu’il n’y ait pas d’autres conseillers qui tiennent compte de la volonté des citoyens», indique-t-elle.

Malgré tout, la conseillère est heureuse que la Ville ait accepté de retirer le règlement en raison du résultat du registre. «Nous devons aller avec la volonté des citoyens et je suis contente que le Conseil ait reconnu ça. Le maire a toujours dit que si le nombre de signatures au registre est atteint, il retire le projet», déclare-t-elle.

Cette dernière rappelle qu’un projet semblable avait déjà été proposé, mais qu’il avait été rejeté par les citoyens. « Les citoyens savent qu’il va il y avoir un développement, mais ils veulent qu’il soit moins densifié», explique-t-elle.

La citoyenne, qui a réalisé du porte-à-porte pour inciter les résidents de son secteur à venir signer le registre, abonde en ce sens. «Il y a trois écoles à proximité. Le développement doit être approprié et dans ce cas-là, ce n’était pas sécuritaire. Le développement doit tenir compte des piétons et des cyclistes, conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires