Le mouvement couché sur papier à l'Exposition du Club photo l’Iris

Par Annabelle Baillargeon
Le mouvement couché sur papier à l'Exposition du Club photo l’Iris

Les images d’un cycliste qui file à vive allure, de phares de voitures dans la nuit ou d’un paysage sous la pluie sont toutes liées par le thème de la sixième exposition du Club de photographie l’Iris de Chambly : le mouvement.

Les 56 photos choisies par le Club seront affichées jusqu’au 9 octobre au parc Fréhel ainsi que sur le site du Fort-Chambly.

Cette année, 39 photographes ont mis la main à la pâte pour proposer des clichés les plus originaux les uns que les autres. On remarque la collaboration de photographes débutants à chevronnés, qui utilisent les appareils traditionnels et les téléphones intelligents.

« Je vous mets au défi de trouver les photos qui ont été prises avec un cellulaire », a défié l’ancien président du Club, Johnny Villeneuve, lors du dévoilement des photographies le 15 juin.

Soutien municipal

La Ville de Chambly offre une aide de près de 3 500 $ au Club pour produire cette exposition. L’administration municipale s’est procuré les supports sur lesquels sont exposées les photographies. Elle a également assumé les frais d’impression des images, en plus d’offrir l’aide de cols bleus pour le montage.

« L’exposition permet de percer les différentes barrières sociales pour que les gens se parlent et socialisent. C’est ce que fait l’art », a lancé le maire, Denis Lavoie.

Selon lui, ce type d’activité artistique permet aux citoyens d’échanger et d’entrer en communication.

« Une ville qui n’encourage pas l’art, c’est une ville en train de mourir », a ajouté spontanément un membre du club présent à la conférence de presse.

Respecté

« C’est une forme d’art très respectée. Vous voyez au loin, il y a des jeunes qui font des graffitis sur les poubelles. Aucune photo n’a jamais été touchée et les tags recommencent tout juste après le parc », a remarqué M. Lavoie.

L’ancien président, Johnny Villeneuve, inspectait les photos toutes les semaines, l’année dernière et il a fait le même constat.

Coup de cœur

Les photos sélectionnées cette année comptent parmi les coups de cœur des membres du Club. Sans vouloir froisser aucun photographe, le maire admet avoir un faible pour une photo de la mairie, le soir tombé, où les phares des voitures encerclent la statue du carrefour giratoire, inaugurée l’an dernier.

« C’est certain que la Ville ou moi-même allons l’acquérir en souvenir. Elle représente vraiment ma vision de la municipalité », a-t-il complimenté.

Selon M. Villeneuve, l’image qu’affectionne le maire a été produite par une nouvelle membre du club. « Vous voyez, nos nouvelles recrues s’investissent de façon impressionnante et produisent du contenu de qualité », a félicité l’ancien président.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires