« Le laxisme du MTQ »

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
« Le laxisme du MTQ »
C'est une trentaine de minutes par jour que perdent les usagers qui empruntent le détour du secteur. (Photo : Jean-Christophe Noël)

Le Journal de Chambly a demandé aux candidats d’Iberville ce qu’ils feraient pour aider à résoudre le dossier de la fermeture du viaduc de la route 227 à Marieville s’ils étaient élus?

Marc-André Sévigny, conseiller du troisième district à Marieville, expose la problématique et souhaite des réponses. La fermeture du viaduc impose de sérieuses conséquences sur les commerces et les citoyens de cette partie de la ville. En ce sens, l’entreprise La Ferme d’Alex/Les Bien Élevés vient de fermer définitivement. Les familles du secteur en ont, quant à elles, pour une trentaine de minutes quotidiennement de détour.  La Ville est dans l’attente de réponses du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Steve Trinque, candidat libéral, est témoin de première ligne de la situation. Vivant à Sainte-Angèle-de-Monnoir, son lien vers Marieville souffre de la situation. « L’inaction du MTQ est inadmissible », juge le candidat libéral. Il dit ne pas être au courant du juste diagnostic concernant le viaduc. Selon son état, il questionne à savoir si le viaduc ne pourrait pas permettre à tout de moins une circulation en alternance entre véhicules légers. « La CAQ se préoccupe d’un 3e lien alors qu’il n’y a pas d’étude alors que le MTQ ne donne pas signe de vie pour une infrastructure déjà existante. Si j’étais député, j’insisterais pour le MTQ nous réponde concernant ce lien névralgique », soutient M. Trinque.

Jean-Alexandre Côté, candidat du Parti québécois, considère l’enjeu de par l’importance du lien qu’est la 227 entre Marieville et les autres municipalités. De plus, l’accès à l’autoroute 10 s’en trouve limité. « C’est inacceptable que des commerces doivent fermer leurs portes pour cette raison », juge-t-il. Il dit en avoir discuté avec Caroline Gagnon, mairesse de Marieville. « C’est le laxisme du MTQ qui en est la cause », pointe le candidat péquiste. M. Côté dit vouloir s’attaquer au problème dans les premiers jours de son mandat, considérant l’effet sur le quotidien de plusieurs citoyens.

Philippe Jetten-Vigeant, candidat pour Québec solidaire, considère que c’est un problème de manque d’écoute envers les municipalités généralisé de la part du MTQ. Il ajoute que des maires ne seraient pas tenus au courant des échéanciers et n’obtiennent pas de réponse à leurs questions au MTQ. Il souhaite que le MTQ, et tous les autres ministères ainsi que le bureau du Premier Ministre, reconnaissent et agissent pour traiter les municipalités comme les gouvernements de proximité qu’ils sont. « Sans être un expert en travaux routiers, je pense qu’il y a tout un manque de prévoyance des travaux et de respect des échéanciers avec le modèle actuel », termine la candidat de QS.

Audrey Bogemans, candidate pour la Coalition avenir Québec, dit avoir rencontré son collègue François Bonnardel, ministre des Transports, pour parler de différents dossiers touchant le comté d’Iberville. Le pont de la 227 en faisait partie. Elle ajoute que le ministre lui a confirmé que la situation est prise très au sérieux par le MTQ. « Mon rôle sera donc de continuer de suivre le dossier de très près avec le soutien de mon collègue pour que le projet avance rondement et que les citoyens soient mis au courant de l’avancée du dossier. Comme il est question de la sécurité des gens, on peut s’attendre à ce que des travaux de réparation soient requis », complète la politicienne.

Anne Casabonne, candidate du Parti conservateur du Québec, n’a pas été en mesure de répondre au moment d’écrire ces lignes.

Candidats officiels

Dans la circonscription d’Iberville, les candidats sont Jean-Alexandre Côté du Parti québécois, Audrey Bogemans de la Coalition avenir Québec, Philippe Jetten-Vigeant de Québec solidaire, Anne Casabonne du Parti conservateur du Québec, Steve Trinque du Parti libéral, Philippe Brassard de Climat Québec et Jean-Charles Cléroux de Démocratie directe.

 

Partager cet article