Le jus en forte demande

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Le jus en forte demande
Le fabricant de jus Lassonde connaît des résultats trimestriels très profitables depuis la pandémie. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Le fleuron alimentaire de Rougemont, Industries Lassonde Inc., connaît des résultats de ventes plus que satisfaisants depuis la pandémie.

Le jus aurait-il meilleur goût en temps de crise sanitaire ? Un peu comme le phénomène qui a mené la population à craindre une pénurie de papier toilette, une appréhension similaire aurait potentiellement poussé les consommateurs à dévaliser les rayons de jus des supermarchés.

Une interprétation des chiffres

Le rapport de performance trimestrielle du mois de novembre, publié par Lassonde, révèle une hausse importante de la demande pour ses produits.
« (…) une portion importante de cette augmentation pourrait être attribuable aux effets directs et indirects de la pandémie sur le comportement des consommateurs. Il n’existe aucune façon fiable de déterminer si ces changements d’habitudes d’achat sont permanents ou s’ils s’estomperont lorsque la COVID-19 sera chose du passé. (…) ».

Une action à la hausse

Ne cessant de croître, la valeur de l’action du leader nord-américain qu’est Lassonde est passée à 175,37 $ au moment de la rédaction de cet article, ce qui est bon signe malgré le fait qu’elle soit toujours bien en-dessous du sommet historique de 292 $ atteint en juin 2018. Lassonde a réalisé des ventes de 495,2 millions $ au troisième trimestre de 2020, ce qui représente une hausse de 17,1 % au temps comparable de 2019, mais de 5,3 % si l’on exclut les ventes de la filiale Sun-Rype, acquise le 3 janvier 2020, et l’effet de change favorable de 2,6 millions $.

« (…) une portion importante de cette augmentation pourrait être attribuable aux effets directs et indirects de la pandémie. » – Lassonde

Visionnaire et empire du jus

Rappelons qu’en plus de Sun-Ryme, l’entreprise détient quatre grandes filiales, soit A. Lassonde et  Lassonde Pappas and Company, Inc., qui englobent chacune une douzaine de marques, puis les Spécialités Lassonde Inc. et les Vins Arista.

En septembre dernier, l’entreprise a fièrement annoncé qu’à la suite de son projet pilote de neuf mois consistant à substituer la paille en carton à celle en plastique sur ses boîtes à boire, elle dotait officiellement tous les emballages de 200 ml de ses gammes Kiju et Simple Drop de pailles en carton.

Question aux lecteurs :

Quel produit consommez-vous davantage depuis la pandémie ?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires