Le Journal de Chambly s’implique auprès de la relève sportive

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Le Journal de Chambly s’implique auprès de la relève sportive
Anne-Marie Clair a remis un premier chèque à Olivier Desjardins au nom du Journal de Chambly, qui lui offre une commandite de 3000 $. Les masques ont été retirés pendant quelques secondes, le temps de prendre la photo, tout en respectant les mesures de distanciation. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Dans un précédent article, le journal racontait l’histoire du jeune Olivier Desjardins, champion de triathlon chamblyen, qui sollicitait l’aide d’entreprises de la région pour le soutenir dans la quête de son rêve sportif. Aujourd’hui, l’histoire et le rêve se poursuivent, alors que le journal en devient le fier commanditaire.

Le Journal de Chambly encouragera Olivier grâce à une commandite d’une valeur de 3000 $, dont le montant sera réparti sur trois ans afin de l’aider à financer ses entraînements et compétitions, ainsi que l’achat d’équipement.

« Il est important d’encourager la relève locale, qu’il s’agisse de sport ou d’un tout autre domaine. Lorsqu’on rencontre des personnes aussi talentueuses, motivées et prometteuses qu’Olivier, il faut les soutenir, et ce soutien passe souvent par l’aspect financier », a exprimé l’éditeur du groupe Les Versants du Mont-Bruno, Philippe Clair.

« Je remercie toute l’équipe du Journal de Chambly (…) cette commandite va beaucoup m’aider, c’est certain! » – Olivier Desjardins

C’est Anne-Marie Clair, directrice des ventes et des solutions médias au Journal de Chambly, qui a remis le premier chèque à Olivier, le 21 avril dernier. Ils ont enlevé leurs masques respectifs le temps de quelques secondes, à une distance appréciable de deux mètres, pour la prise de la photo qui a immortalisé le moment.

« Je remercie toute l’équipe du Journal de Chambly. Lorsque l’article a été publié et partagé activement sur les médias sociaux, j’ai eu du soutien et des gens m’ont fait des dons. J’ai pu amassé 300 $. Il y a même des compagnies que je ne connaissais pas qui se sont manifestées pour m’aider et que je suis maintenant heureux de connaître. Et là, cette commandite va beaucoup m’aider, c’est certain! Je voulais que mon message se propage et c’est réussi! »

Un champion déterminé

Parmi les objectifs d’Olivier d’ici les deux prochaines années, on compte celui de remporter les Jeux du Canada, prévus pour 2022. Les Olympiques de Paris 2024 sont également au programme.

Rappelons qu’en plus d’avoir remporté le Championnat québécois, l’athlète, qui vient d’avoir 16 ans, a eu l’honneur d’intégrer l’équipe de développement au niveau provincial et de faire partie des neuf seuls garçons du groupe. « Je passe un gros cap, car je tombe dans la catégorie junior (16 à 19 ans). Cela veut dire que je passe du niveau des 14-15 ans à celui des 16 à 23 ans (U23) en compétition. Je dois maintenant jouer dans la cour des grands! »

Bien que la COVID fasse obstacle à beaucoup d’athlètes en cette période de doute, et qu’elle soit à l’origine du report ou de l’annulation de plusieurs compétitions, Olivier promet de ne pas se laisser démotiver et dit demeurer concentré quoi qu’il arrive. « Gagner aux Jeux du Québec faisait aussi partie de mes objectifs, mais cette année, comme l’année passée, ils ont été annulés en raison de la COVID. Mon école, l’école secondaire de Mortagne, a dû fermer pour deux semaines », raconte l’élève du programme sport-études. « Donc, c’est sûr qu’en ce moment, j’ai surtout des entraînements privés avec mon coach (Jean-Frédéric Fortin), et j’essaie de me fixer d’autres objectifs. Il va de soi que je continue toujours mes entraînements de course et de vélo. Je fais de longues sorties et parcours 100 à 120 km les fins de semaine lorsqu’il fait beau. Je fais des tours à Montréal ou à Granby. Ça fait du bien de retrouver le soleil et la route. Ça fait changement des plateformes virtuelles. »

Puisque tous les moyens sont bons pour se motiver et optimiser ses performances, Olivier s’adonne aussi à la lecture d’articles et à l’étude d’athlètes professionnels dont il suit la carrière. « Je suis celle de l’athlète norvégien Kristian Blummenfelt, qui, après avoir enchaîné les deuxièmes positions, a finalement remporté le Championnat du monde. Je suis les entraînements qu’il partage sur la plateforme Strava, qui est un peu le média social des athlètes. »

Le jeune Chamblyen garde espoir de pouvoir « montrer ses capacités » lors de prochaines compétitions qui échapperaient aux annulations en série.
« Même si celles prévues pour cet été s’annulent les unes après les autres, je continue de m’entraîner fort. J’aimerais bien en faire quelques-unes. Quoi qu’il arrive, je ne me laisse pas abattre. Il faut voir la situation comme un défi pour les athlètes. C’est là qu’on va voir qui a le mental le plus fort, qui se sera entraîné le mieux et qui n’aura rien lâché pendant le confinement », d’observer Olivier avec aplomb et maturité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires