Le hockey mineur de Chambly sous les projecteurs

Par Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Le hockey mineur de Chambly sous les projecteurs
Pierre-Olivier Joseph, ancien du club de Chambly, a présenté la Coupe Stanley au club de Chambly. (Photo : courtoisie)

Le repêchage de Nathan Gaucher par les Ducks d’Anaheim permet de mettre en lumière la formation de l’association de hockey mineur de Chambly. Cela tombe bien : les coachs n’en sont pas à leur premier coup d’éclat.

« Avant, on décrivait Nathan Gaucher comme le fils de Yannick Gaucher, notre directeur technique mais aussi directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda en Ligue Majeure. Aujourd’hui, c’est l’inverse. On décrit Yannick Gaucher comme le père de Nathan! » Maxime Bazinet est aux anges depuis le repêchage du jeune joueur par les Ducks d’Anaheim : « Les gens se sentent proches de Nathan, explique le vice-président de l’association de hockey mineur de Chambly. Il a commencé chez nous avant de partir plus haut. Cela donne de l’espoir à nos joueurs qui empruntent le même chemin et cela valide notre système de formation. Dans un sens comme dans l’autre, nous gagnons en notoriété. »

« Même si nous abordons le côté compétitif au très haut niveau, nous mettons l’emphase sur le plaisir de jouer. » – Maxime Bazinet

Le plaisir avant tout

Le dirigeant du club chamblyen est fier du bilan des jeunes pousses dans l’élite provinciale : « À 12-13 ans, plusieurs s’en vont en AAA. La saison dernière, nous en avions placés 9 de nos jeunes au Collège français de Longueuil notre équipe affiliée dans toute la Montérégie. C’est vraiment une belle performance dans un effectif de 30 joueurs qui rassemble un vaste secteur de la Rive-sud. Nous renforçons aussi l’équipe AA du Vert et Noir de St-Hyacinthe. Nous sommes la seule organisation à pouvoir placer nos jeunes dans deux structures. »

Nathan Gaucher n’est pas le premier de Chambly à frapper à la porte du professionnalisme. Maxime Bazinet poursuit : « Nous avons trois jeunes qui frappent à la porte de la LNH : Mathieu Joseph est avec les Sénateurs d’Ottawa, Raphaël Lavoie devrait apparaître avec les Oilers d’Edmonton et Pierre-Olivier Joseph évolue actuellement dans les réserves des Penguins. Notre secret est la base solide du programme instauré depuis neuf ans par Yannick Gaucher. Même si nous abordons le côté compétitif au très haut niveau, nous mettons l’emphase sur le plaisir de jouer. 97% de nos joueurs sont assurés de terminer en ligue garage. S’ils continuent de jouer jusqu’à 30 ou 40 ans, nous aurons accompli notre mission. »

Aucun intérêt financier lors des transferts en LNH

Fort de ses 500 membres en mineur et de 120 joueurs en AA, l’association chamblyenne propose un projet basé sur le hockey mais dont la finalité peut être totalement différente : « Nous n’avons aucun intérêt financier à voir partir nos joueurs en LNH, conclut le vice-président. Notre récompense est l’inspiration que cela procure et la notoriété que nous engrangeons. Le projet des jeunes leur appartient et dépend vraiment de l’investissement personnel qu’il souhaite engager. On forme des joueurs mais aussi des citoyens. D’ailleurs, la valeur principale que nous inculquons aux enfants est le respect. »

Question aux lecteurs

Savez-vous conjuguer compétition et plaisir ?

Partager cet article