Le dek hockey touristique

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Le dek hockey touristique
Les tuiles de la surface de hockey de terrain ont été retirées et seront réinstallées dans un lieu que la Ville de Carignan n’a pas encore défini. (Photo : courtoisie)

Carignan retire les tuiles de dek hockey de sa récente installation située au parc Genest.

À la fin du mois d’octobre 2019, la Ville était fière d’inaugurer sa surface permanente. Le revêtement en panneaux de plastique haute densité a permis aux joueurs de hockey de terrain et de roller hockey de pratiquer gratuitement leur sport sur une surface plane et régulière durant les saisons douces. En hiver, l’espace, devenu glacé, a permis aux hockeyeurs en patins de s’y ressourcer.

Or, « en raison des nuisances causées par de nombreuses équipes extérieures accaparant le dek hockey du parc Genest sur l’Île Goyer, et ce, sans égard pour les utilisateurs locaux, la Ville de Carignan a pris la décision de retirer les tuiles de plastique, mais d’en préserver la dalle de béton et les bandes afin de permettre aux citoyens du secteur de continuer à pratiquer leur sport favori en été comme en hiver », explique la Ville dans son infolettre. L’objectif étant de réduire l’attractivité régionale de l’infrastructure pour éviter un usage intensif par les personnes qui ne résident pas dans le secteur.

L’emplacement avait été désigné par l’initiateur du projet citoyen. « La popularité de ce type d’infrastructure de loisir a dépassé ce que nous avions prévu pour ce parc de quartier. Lors de l’élaboration du plan directeur des parcs, nous identifierons un endroit plus central et mieux adapté à la popularité de cette infrastructure », fait part le maire Patrick Marquès.

Ailleurs, le hockey de terrain nécessite des procédures de réservation et des coûts pour le jeu sont engagés par l’usager. Mettre en place un règlement en ce sens ne serait pas possible avant l’automne. Étant donné les inconvénients vécus par les citoyens, la Ville a préféré remiser ses tuiles en attendant de trouver un lieu plus adéquat, c’est-à-dire avec une plus grande distance entre la surface et les propriétés ainsi qu’une possibilité de planifier un horaire de réservation.

Projet analysé

Avant d’être soumis aux votes, un projet découlant du budget participatif est analysé par un comité, formé d’élus et de gens de l’administration de la Ville, afin de voir s’il répond aux critères d’admissibilité. L’affluence potentielle que pouvait générer un tel site n’a pas suscité d’inquiétude lors de l’analyse du projet.

« Ce qui a été la cause de ça, c’est la pandémie. Beaucoup de plateaux sportifs étaient fermés dans les municipalités. Malgré le confinement, le mot s’est passé et les gens d’autres villes se sont rabattus sur Carignan malgré l’intervention de la police », ajoute le maire.

Ce projet aura causé quelques maux de tête à la Ville. En février dernier, la surface glacée de la patinoire du parc Genest, située sur l’Île Goyer, avait dû être démantelée en raison de son mauvais état général. À titre explicatif, le maire avait parlé d’un « mauvais entretien de la part du fournisseur externe avec qui nous traitons. L’entreprise mandatée n’a pas arrosé de façon adéquate ».

La patinoire de dek hockey est issue du budget participatif lancé en avril 2018. L’enveloppe globale pour le projet avait été fixée à 50 000 $.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de