Le défibrillateur présent dans toutes les arénas de la région

Par Annabelle Baillargeon
Le défibrillateur présent dans toutes les arénas de la région

SECOURS. Toutes les arénas du territoire desservi par le Journal de Chambly possèdent un défibrillateur, soit le Complexe Isatis Sport de Chambly, le Centre sportif Robert-Lebel à Chambly, le Centre sportif Rouville à Marieville et l’aréna Guy Nadeau à Sa

D’une valeur de près de 2 500$, l’appareil installé au Centre sportif Robert-Lebel a été fourni par la Fondation des techniciens ambulanciers François Pichette. Le défibrillateur externe automatisé(DEA) permet de rétablir le rythme cardiaque, tout en augmentant les chances de survies si la défibrillation est faite à temps.

« Sachant que chaque seconde compte lors d’une urgence, le défibrillateur permet aux intervenants de faire une intervention rapide et efficace. Il s’agit d’un atout important pour les utilisateurs des infrastructures sportives municipales et d’une sécurité additionnelle », a dit le maire Denis Lavoie par voie de communiqué lorsque le Centre a obtenu le DEA, en 2012.

Doté d’une utilisation très simple, l’appareil parle à son usager pour lui indiquer les manœuvres à faire. Malgré tout, les employés qui œuvrent dans ces installations sportives suivent une formation de RCR et de premiers soins.

Un outil essentiel

Les professionnels des services d’urgence applaudissent l’implantation des défibrillateurs automatisés dans les lieux publics.

« Chaque minute compte. Plus la défibrillation est précoce, plus on augmente les chances de survie. Combiné au RCR, le DEA est la pièce maîtresse du succès de la réanimation », assure Sylvain Bernier, directeur des Opérations des Ressources humaines aux Ambulances Demers.

Selon lui, le travail des ambulanciers s’est transformé grâce aux défibrillateurs. Auparavant, une grande partie du travail se faisait au niveau de la réanimation. À présent, on parle davantage de traitement pour garder le patient en vie.

À plus grande échelle

Si la Fondation des maladies du cœur (FMC) soutient que le risque d’arrêt cardiaque est accru pendant l’activité physique intense comme lors de la pratique du hockey, les DEA ont également été implantés dans d’autres secteurs. La Montérégie fait d’ailleurs bonne figure au niveau du nombre de DEA installés dans les lieux publics, selon M. Bernier.

Soulignons qu’en 2013, le gouvernement fédéral annonçait un investissement de 10 M$ pour munir tous les arénas du pays de l’appareil, en plus d’offrir une formation connexe aux employés. Cette initiative s’inscrivait conjointement avec la FMC et s’étalait sur quatre ans jusqu’en 2016.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires