Le défi est relevé

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Le défi est relevé
Emmanuel Sacchitelle-Bouisset, cycliste bénévole et membre du comité citoyen de AVSA, accompagné d'Annie Gauthier, ambassadrice AVSA pour la Vallée-du-Richelieu et la province de Québec. (Photo : (photo : courtoisie))

C’est dans le cadre d’une rencontre conviviale que l’organisme À vélo sans âge a fait le bilan de sa première année d’implantation dans la Vallée-du-Richelieu.

Pour l’occasion, les principaux partenaires financiers et communautaires du milieu de la santé ainsi que de nombreux bénévoles s’étaient déplacés pour souligner le succès de cette première saison. Ce sont 86 balades qui ont été offertes à plus de 150 passagers aînés ou ayant des limitations.

» On veut que ce soit une initiative locale. Il n’y a rien comme les locaux pour connaître le territoire. » – Annie Gauthier

Annie Gauthier, ambassadrice de l’organisme pour la Vallée-du-Richelieu et la province de Québec, a parlé de l’importance de l’implication de la communauté locale pour assurer le succès d’un tel service, mais surtout des « moments magiques » partagés entre les participants et les bénévoles. » Nous sommes vraiment fiers d’avoir offert le service à sept organismes de la région, dont deux CHSLD. Ils ont ainsi pu explorer leur ville, respirer la nature et créer de nouveaux liens sociaux lors des balades dans le cyclo-pousse qui a parcouru plus de 1000 km depuis le mois juin « , explique Mme Gauthier.

Les bénévoles ont également été mis à l’honneur durant la rencontre. En effet, sans leur présence, le service ne pourrait être offert. À vélo sans âge compte sur une trentaine de bénévoles, âgés de 18 à 70 ans, ayant reçu une formation afin de pouvoir offrir un service de qualité cet été. « Ils ont cru dans les nombreux bienfaits qui découlent de ces balades extérieures et ont accompli un travail extraordinaire avec les participants », ajoute Mme Gauthier.

Bonheur partagé

C’est un bilan positif que trace la Chamblyenne Lucie Dandenault, qui fait partie du comité citoyen d’À vélo sans âge. « Pour ma part, c’est du pur bonheur que d’offrir des promenades à vélo. Voir les yeux brillants des participants et leur large sourire me donne le sentiment d’avoir apporté une différence », mentionne-t-elle.

Visées pour Chambly

Bien que les balades n’aient pas eu lieu à Chambly cet été, des bénévoles de Chambly ont tout de même offert des heures de pédalage à travers le projet pilote qui s’est déroulé à Beloeil. Annie Gauthier souhaite que le projet fasse des petits et qu’il s’étale, notamment, jusqu’à Chambly. Elle offre le soutien nécessaire aux citoyens chamblyens qui souhaiteraient démarrer des circuits à Chambly. « On veut que ce soit une initiative locale. Il n’y a rien comme les locaux pour connaître le territoire », convient-elle. C’est un partage de savoir-faire.

À propos d’À vélo sans âge

À vélo sans âge a pour mission de permettre aux personnes aînées ou ayant des limitations, habitant en RPA, en RI, en CHSLD ou à domicile, de profiter du grand air et de demeurer des membres actifs de la communauté en leur offrant gratuitement des randonnées en cyclo-pousse.

Le service de promenade à vélo sera offert tant que la température le permettra. Le service sera renouvelé l’an prochain. Un seul vélo est disponible pour le moment. Il a roulé en moyenne 20 heures par semaine. Un second vélo devrait s’y ajouter. Il pourra accueillir des fauteuils roulants. C’est un coût d’environ 20 000 $ que nécessite un tel véhicule de transport.

Partager cet article