Le COVABAR nommé Grand Richelois

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Le COVABAR nommé Grand Richelois
De gauche à droite : Sylvain Lapointe, Monique Paquette, Nadine Viau, Hubert Chamberland, Diane Lavoie, Gabriel Ducharme, Marcel Comiré, Jean-Pierre Binda et Luc Cossette. (Photo : courtoisie)

À l’aube de son 20e anniversaire, le COVABAR Richelieu/zone Richelieu a remporté la palme dans la catégorie Organisme communautaire ou Entreprise d’économie sociale, lors du Gala Grand Richelois de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR), tenu le 21 novembre à Beloeil.

Le président fondateur du COVABAR, Hubert Chamberland, a remercié la CCIVR pour cette reconnaissance et salué le travail des bénévoles qui se sont succédé au cours des 19 dernières années au conseil d’administration, ainsi que les employés du COVABAR, qui ont contribué à la croissance et à la réputation enviable de l’organisation depuis sa fondation.

« Cette reconnaissance est une marque d’encouragement à poursuivre le travail amorcé en gestion par bassin et une motivation à poursuivre la mission du COVABAR OBV Richelieu/zone Saint-Laurent », déclare Hubert Chamberland.

Le Gala Grand Richelois

« Le Gala Grand Richelois est une occasion en or de souligner l’importance et le dynamisme de notre milieu d’affaires. Cela nous permet de reconnaître la contribution exceptionnelle d’entreprises, de commerces, d’organismes, d’entrepreneurs et d’industries au développement de notre belle région : la Vallée-du-Richelieu », explique Marc St-Pierre, président du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de la Vallée du Richelieu (CCIVR).

« Cette reconnaissance est une marque d’encouragement à poursuivre le travail. » – Hubert Chamberland

Mission du COVABAR

La mission de l’organisme est de mettre en place la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) pour le développement durable de l’ensemble de son territoire.

Veiller à la pérennité de la ressource eau et de ses usages dans le bassin versant de la Rivière Richelieu et dans la zone de la rive sud du fleuve Saint-Laurent, couverte à partir de la municipalité de Brossard jusqu’à la ville de Sorel-Tracy, en effectuant des études permettant de constater l’état actuel de la ressource, d’évaluer l’impact de l’activité humaine et de proposer des solutions durables et concertées en vue de la protéger, et en rendant publics les résultats de ces études, fait partie des quelques mandats que l’entité s’attribue.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de